lundi 22 juillet 2013

ÉTATS-UNIS - Nouveau-Mexique - La cathédrale de Santa Fé


Santa Fé & sa cathédrale
Savoir-faire français au Nouveau-Mexique***


 La cathédrale au bout de la East San Francisco Street

Santa Fé

Capitale du Nouveau-Mexique (New Mexico), la ville de Santa Fé tient une place particulière aux États-Unis en raison de son histoire et de son architecture en adobe. La ville compte environ 68 000 habitants, ce qui est bien moins qu’Albuquerque plus au sud.


 Façade occidentale de la cathédrale

 L'archevêque J.B. Lamy

 Saint François d'Assise


Ville de tourisme et d’art, elle se trouve sur les anciens territoires des indiens Pueblos (ethnie indienne sédentaire, d’où leur nom espagnol). La ville reste mexicaine (après avoir été fondée par les espagnols) jusqu’en 1848 où elle passe sous domination américaine avant de devenir en 1912 capitale du 47ème état américain.


 Façade sud de la cathédrale

 Vue de la cathédrale à partir du petit parc


 Statue aux colons du Nouveau-Mexique


La cathédrale Saint-François-d'Assise

Les colons espagnols venant du nord du Mexique s’installèrent en 1958 sur ce territoire, actuellement au Nouveau-Mexique. Ils étaient accompagnés de frères franciscains. Les colons fondent la ville de Santa Fé vers 1610 autour d’une première église en adobe.



 Statue de la vierge Marie Mère de Vie (Mother of Life) le long de la façade sud

 Statue de Sainte Kateri (sainte indienne)

Ce premier édifice est ensuite remplacé en 1630, puis détruit 50 ans plus tard au cours de la révolte des indiens Pueblos (originaires du secteur). Les Espagnols fuient la zone et ne rebâtiront une nouvelle église qu’en 1714, en l’honneur de Saint François d’Assise. Il n’en subsiste qu’une petite chapelle en adobe dédiée à Notre-Dame la Conquistadora. La statue, importée en 1625 d’Espagne, serait la plus ancienne statue de la Vierge aux États-Unis.


 La nef de la cathédrale

 Plafond de la nef

 Fonts baptismaux


Un premier évêque français, le Père Jean Baptiste Lamy, arrive dans la ville en 1850. Il décide de faire bâtir un édifice plus imposant pour accueillir le nouvel archidiocèse. Un style néo-roman est adopté et des architectes français travaillent sur le projet. Construit entre 1869 et 1887, cet édifice religieux présente une architecture unique en Amérique du Nord : style roman et vitraux importés de France


 La nef vue du transept

 Le revers de la rosace de la façade occidentale

 L'autel principal (main altar) consacré à Saint François d'Assise

Les clochers n’ont pas été totalement achevés, bien que le bâtiment ait été renforcé et modifié en 1967. Un volumineux retable dépeignant des saints américains a également été ajouté en 1987 pour le centenaire de la consécration du site.

Le premier archevêque (Monseigneur Lamy) est enseveli dans la cathédrale. L'édifice religieux a été élevée au rang de basilique en 2005.


 La chapelle de la Conquistadora

 Christ dans la chapelle


En bref...

Édifice surprenant aux États-Unis, qui contribue au charme serein de la ville. Un bout d'architecture française en Amérique anglophone, ce n'est pas si courant !


 Carte satellite situant Santa Fé

 Plan satellite du centre de Santa Fé


Accès

La cathédrale de Santa Fé se trouve en plein centre-ville, à quelques minutes à pied, à l'est de la place du Palais des Gouverneurs.

Il n'est pas si difficile de se garer au centre-ville (vérifiez les panneaux indicateurs de stationnement malgré tout !). On circule aisément à pied. Santa Fé se trouve à plus de 2000 mètres d'altitude, il y fait donc quasiment toujours moins de 30°C, même en plein été.


 La cathédrale de nuit

A voir à proximité

-La chapelle Loretto

-Les différents musées de la ville, dont le Palais des Gouverneurs

-Les galeries d'artistes de la ville


La place du palais des Gouverneurs

Détail de la main de Saint-François


8 commentaires:

  1. Merci pour ce long et bel article qui montre à quel point Santa Fé est effectivement étonnant ! Photos bel et bien cadrés. Santa Fé est une ville qui mérite d'être découverte par les européens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas souvent au programme des touristes européens, c'est dommage !

      Supprimer
  2. Merci pour cette découverte sur Santa fé ! pas loin de Los alamos ! des noms qui parlent , mais dont on ne se penche pas assez ici en Europe , en France - Belle semaine - Pat

    RépondreSupprimer
  3. Je reviens sur cette article de Santa Fe que je trouve extrêmement intéressant ... la représentation de Jésus - Christ est d'un réalisme (toute un époque ! ) qui n'encourage pas trop a l'imiter ... si l'on s'en tient a cette représentation doloriste. Mais la foi laisse de superbes Eglises ou Cathédrales a admirer. Tes photos en rendent justice
    Genevieve

    RépondreSupprimer
  4. Très belles et merveilleuses prises de vues , et permets de voyager et rêver sans se déplacer, merci de partager vos voyages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci surtout de venir participer au voyage !

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !