jeudi 26 septembre 2013

EGYPTE - Temple d'Horus à Edfou

Le temple d’HORUS à EDFOU
Sanctuaire du dieu-faucon *****
 
C’est un temple de l’époque ptolémaïque (période de domination macédonienne-grecque de l’Égypte,  faisant suite à la conquête du pays par Alexandre le Grand). Sa construction aurait débuté vers -237, sous Ptolémée III Évergète, et aurait été achevé près de 180 ans plus tard. Les grecs appelaient le sanctuaire Apollinopolis Magna par identification d’Horus au dieu solaire Apollon.

  
Le pylône de la façade du temple derrière des restes de déblaiement
 
 


Vues du Mammisi en avant du pylône

 
Le temple est voué au culte d’Horus en raison d’un culte déjà enraciné dans la ville au moment de la construction du temple. Horbehedety est le nom égyptien de cette représentation d’Horus (Behedet étant le nom d’Edfou en égyptien).
 
Le sanctuaire d’Edfou est le deuxième en taille de tout le pays, après celui de Karnak (qui le devance malgré tout de très loin !). Bâti en grès, son état d’excellente conservation est en partie dû à son caractère assez récent comparé aux autres constructions de l’Égypte antique.
 
Le temple, longtemps ensablé, a été dégagé par l’égyptologue français François Auguste Ferdinand Mariette vers 1860.
 
  
Vue générale du pylône de façade
  
Le massif gauche du pylône représentant le roi face à Horus à droite
  
Le massif droit représentant les mêmes personnages, dont Horus avec la double-couronne

 
Le Mammisi
 
Est un sanctuaire secondaire situé en avant du pylône du temple principal. Dédié aux récits des naissances divines, ils sont souvent, par analogie, des allégories de la renaissance du pouvoir royal du pharaon.
 
Le pylône
 
Formant la façade du temple et haut de 36 mètres, il est orné de reliefs montrant le roi et des dieux, en particulier Horus et son épouse Hathor. Les deux massifs du pylône, faisant face au sud, couvrent une largeur de près de 80 mètres ! Des ornements figurent aussi sur le revers extérieur des pylônes et sur la face intérieure donnant dans la cour. L’entrée du temple est gardée par deux statues de faucons.
 
  
Le linteau de la porte d'accès au temple : On note les deux cobras, symboles du nord, encadrant le disque solaire portant les ailes de vautour, symbole du sud
  
Le dieu-faucon gardant la porte du temple
 
 
La cour péristyle
 
Ornée de colonnes sur trois côtés. Une statue d’Horus coiffée des couronnes de Haute et de Basse-Égypte en granite garde l’entrée de la salle hypostyle.
 
Les salles hypostyles
 
La grande salle hypostyle en précède une seconde. Le plafond, toujours présent de nos jours, s’abaisse à mesure que l’on approche du cœur du sanctuaire, entretenant une ambiance mystérieuse. La seconde salle comprend des chambres annexes dédiées aux offrandes.
 
  
Horus gardant l'accès de la Grande salle hypostyle
  
  Chapiteaux des colonnes de la Grande salle hypostyle
  
Les colonnes ornées de la salle hypostyle

 
Le saint-des-saints
 
On pénètre dans sa salle centrale en traversant une salle d’offrandes. Un naos en granite gris hébergeait la statue du dieu Horus. Il porte le nom de Nectanébo II, pharaon de la XXXème dynastie. Une copie de barque sacrée en bois a été installée juste en avant du naos et rend bien l’impression sacrée que le lieu devait avoir il y a plus de 2000 ans.
 
 



Forêt de hiéroglyphes, de scènes royales et divines dans les salles du temple

 
Le déambulatoire
 
Autour du saint-des-saints, un déambulatoire en "U" offre des fresques exceptionnelles de par la qualité de leur réalisation, leur état de conservation et leur intérêt historique. On peut y voir des scènes de luttes et de victoires du dieu solaire Horus sur le dieu maléfique Seth. On y accède par la seconde salle hypostyle ou bien par la cour péristyle.
 
  
Le Saint-des-saints contenant la barque sacrée et son naos en granite
 


Les très riches scènes du déambulatoire, malheureusement martelées par les coptes

 
En bref…
 
Bien qu’assez tardif, le temple d’Edfou est l’un des temples majeurs d’Égypte. C’est aussi le mieux conservé. Un incontournable du pays !
 
  
Hiéroglyphes du déambulatoire
  
Scarabée sacré Khepri
  
Nilomètre dont l'accès est situé dans la galerie droite du déambulatoire

 
Situation
 
-Edfou se trouve au bord du Nil, sur sa rive gauche. La ville se situe à 120 km au sud de Louxor et 115 km au nord d’Assouan par la route.
 
-Le temple de Khnoum à Esna est situé sur la route de Louxor à Edfou.
 
-Le temple de Sobek à Kôm Ombo se situe sur le chemin d’Edfou à Assouan.
 
  
Carte satellite de Haute-Égypte avec la situation des temples
  
Le Mammisi à l'extérieur du temple principal

4 commentaires:

  1. Visite très bien documentée , presque comme si on y était ... s'évader sans bouger ... grâce au talent du "réalisateur" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vieux reportage mais bien moins que ces très vieilles pierres...

      Supprimer
  2. Magnifique reportage Julien comme toi seul c'est le faire ...
    Je viens d'ouvrir sur Google une communauté patrimoine sacré ..je pense que ton article y aurait une bonne place
    Je vais le partager
    Je te donne le lien au cas ou tu serais intéressé de partager de façon plus précise ce patrimoine sacré de France ou d'ailleurs comme cet article
    https://plus.google.com/u/0/communities/101955560325172699875
    Bises Julien

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !