lundi 16 décembre 2013

CHINE - Présentation

La CHINE

 Drapeau de la République Populaire de Chine

 Carte de la Chine
 



中国 (Zhōngguó en phonétique chinoise) que l'on peut traduire par « pays du milieu ».

Aujourd'hui, « la Chine » fait référence, le plus souvent à la Chine continentale (République populaire de Chine), incluant Hong-Kong et Macao. Taiwan (République de Chine) étant un territoire controversé, revendiqué par la Chine populaire et la République de Chine.



 

Histoire

 

L'histoire de la Chine est longue et complexe, j'essaierai de donner quelques points de repère dans cet article.

 

La civilisation chinoise prend naissance dans le bassin du fleuve Jaune (Huang He). Les premières dynasties Shang et Zhou fondent les bases du système culturel chinois antique. Qin Shi Huangdi de la dynastie des Qin, considéré comme le premier empereur de Chine, et qui lui donnera son nom dans les langues étrangères (Tchin’), unifie le pays et entreprend la construction d’une muraille pour se prémunir des invasions des peuples des steppes. Suit la dynastie des Han qui poursuit l’unification du pays et diffuse la culture chinoise de l’époque.

 

Essentiellement côtier initialement, le territoire chinois gagne vers l’ouest surtout sous les Tang (618 à 907) qui utilisent la route de la soie pour commercer avec l’Asie Centrale.
 

La dynastie Ming règne sur la Chine de 1368 à 1644, remplaçant la dynastie mongole des Yuan 1271 à 1368 fondée par Kubilaï Khan.

 

La dynastie des Qing d’origine mandchoue entreprend la restauration de la muraille, même si le territoire d’origine des mandchous se trouve au nord de celle-ci et installe leur capitale à Pékin (Beijing). Les guerres de l'opium et les Traités inégaux forcèrent l'empire Qing à diviser son territoire en zones d'influence attribuées aux armées étrangères alliées, ouvertes au commerce de ces pays.

 

En 1851 débute la révolte des Taiping prônant un mouvement de réformes radicales. Son armée fut défaite en 1864, avec l'appui des troupes franco-britanniques. En 1898, le Royaume-Uni obtient une concession de 99 ans sur les Territoires de Hong-Kong.

 

La République est proclamée en 1912 par Sun Yat-Sen ; le dernier empereur (Pu Yi) abdique. En 1921, le Parti Communiste Chinois est créé à Shanghai. En 1925, Tchang Kaï-chek reprend aux seigneurs de guerre la moitié nord du pays. La capitale communiste, Wuhan, est reprise en 1928 par l'Armée nationale révolutionnaire du Kuomintang.

 

Fin 1931, Mao Zedong proclame la République Soviétique de Chine. Fin 1934, chassé par l'armée de Tchang Kaï-chek, il entame la Longue Marche (plus de 12 000 km),  avec 100 000 hommes. À l'été 1937, menacé par les japonais, le parti nationaliste s’allie aux communistes contre l'envahisseur. En janvier 1949, Pékin est pris sans combat par l’Armée populaire de libération et redevient capitale du pays.

 

Le 1er octobre 1949, Mao Zedong proclame la République populaire de Chine à Pékin. Le Grand Bond en avant, politique irrationnelle menée à la fin des années 50 entraina une famine responsable de 15 à 30 millions de morts. La Révolution Culturelle est une période qui commence en 1966 et s'achève totalement à la mort de Mao  en 1976. Elle serait responsable de la mort d'au moins 500 000 personnes.

 

Les manifestations de Tian'anmen ont lieu entre avril et le juin 1989 à Pékin. Mouvement d'étudiants et d'intellectuels qui demandent des réformes démocratiques. Après plusieurs tentatives de négociation, le gouvernement chinois fait intervenir l'armée le 4 juin 1989.

 

Le 1er juillet 1997, Hong Kong devient la première région administrative spéciale chinoise. Le territoire de Macao revient à la Chine le 20 décembre 1999.

 

On notera dans les événements récents : Les JO à Pékin en 2008 et l’Expo universelle à Shanghai de mai à octobre 2010.



 

Géographie et climat

 

La Chine est le troisième pays le plus vaste du monde, pour une surface de 9 596 960 km², soit plus de 17 fois la France. Une façade maritime de 14 500 km et 22 143 km de frontières avec les pays suivants : Mongolie, Russie, Inde, Birmanie, Kazakhstan, Corée du Nord, Vietnam, Népal, Kirghizistan, Pakistan, Bhoutan, Laos, Tadjikistan et Afghanistan.



 La Chine présente une géographie très variée : des plateaux et des montagnes à l'Ouest, et des plaines à l'est. Les fleuves naissent des montagnes à l’ouest pour s’écouler vers l’Est. Le Yangzi Jiang (ou Chang Jiang, « long fleuve »), le fleuve Jaune (Huang He).
 

La plupart des terres arables se trouvent autour des deux fleuves majeurs, foyers principaux des civilisations chinoises.
 

La Chine comporte plusieurs climats : au nord, un climat sec avec de rudes hivers ; au centre, un climat plus tempéré ; au sud, un climat subtropical.



 

Démographie

 

La population de la République populaire de Chine compte plus de  1 330 000 000 habitants.

 

On répertorie cinquante-six « nationalités » définissant une identité ethnique ou culturelle. La nationalité « han » est largement majoritaire (92 % de la population). Les différences entre les langues parlées, comme le mandarin, le cantonnais ou le wu, sont malgré tout très fortes, même si le système d’écriture est assez homogène. Les cinquante-cinq groupes non Hans totalisent, plus de 100 millions de citoyens.



 

Religions, philosophies

 

Taoïsme

 

Le taoïsme, ou plutôt les courants taoïstes, sont apparus à partir du IIème siècle, inspirés par les écrits du philosophe Lǎo Zi (ou Lao-Tseu), dont le fameux Livre de la Voie et de la Vertu (Dàodé Jīng), constitue avec le Livre des Mutations (Yì Jīng), les sources de la spiritualité chinoise.

 

Confucianisme

 

Fondé sur l'enseignement de la vie de Confucius, notamment à travers ses "Entretiens" et les ouvrages de ses disciples, le confucianisme a été érigé en doctrine d'État, trouvant en particulier sous les Song. Il a toutefois contribué à imposer l'idéologie des "cinq relations" entre sujets, affermissant l'ordre social et le lien hiérarchique issu de la vertu céleste.

 

Bouddhisme

 

Apparu dès le premier siècle après JC, le bouddhisme a profondément marqué la Chine. La Chine constitue l'un des centres majeurs bouddhiques au cours de l'histoire, par son rôle d'expansion du courant de pensée à travers l'Asie. Le bouddhisme chinois appartient en majorité au courant mahâyâna (Grand véhicule). Le bouddhisme tibétain (ou lamaïsme), est répandu surtout au Tibet et en Mongolie intérieure.

 

L'islam

 

Le Minaret de la Grande Mosquée de Xi'an, témoignant de la présence de l'islam en Chine avec le développement de la Route de la Soie. Il existe à Pékin un quartier musulman centré sur la Grande Mosquée de la ville.



 

Langue et écriture

 

La Chine a développé une culture originale et inventé la calligraphie, art considéré comme un des plus raffinés en Chine.



 

Les inventions chinoises

 

Hormis la boussole, l'imprimerie, le papier et la poudre à canon, on doit à la Chine de nombreuses autres inventions : la porcelaine, la soie, les pâtes alimentaires, l’usage du thé, le cerf-volant, les allumettes, l’art des bonsaïs (pénzāi en chinois) et l’art de l’origami (jiezhi en chinois), ces deux derniers ayant été popularisés sous leur nom japonais. 

Le système d'examens impériaux chinois a beaucoup essaimé dans le monde et influencé les systèmes scolaires y compris en Europe !

 

4 commentaires:

  1. Demain je reprends cet article si riche en commentaires et en photos parce qu'ils méritent vraiment une grande attention

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y apeu de photos sur cet article mais pas mal sur d'autres...

      Supprimer
  2. Effectivement , c'est une excellente approche historique mise à notre portée ... mais que de morts jalonnent certains passages politiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un pays qui n'a jamais connu la démocratie...

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !