jeudi 2 janvier 2014

FRANCE - Picardie - Château de Pierrefonds

Le Château de PIERREFONDS
Réinventé par Viollet-le-Duc **** 
  
 
Pierrefonds est une petite commune de moins de 2000 habitants située au centre de l'Oise (60), en Picardie. Ancienne station thermale elle est surtout connue pour son château fort !
 
  
L'immense silhouette du château, vue du bourg
  
La tour Arthus au premier plan, la tour César à droite et la tour Alexandre à gauche
  
La tour Alexandre au premier plan, la tour Godeffroy au fond
  
Enchevêtrement de tours et de chemins de ronde

 
Un peu d’histoire
 
Le premier château, à cet emplacement, date de 1393. C’est un château fort bâti sur les ordres de Louis d’Orléans (fils de Charles V) destiné à défendre la route entre Bourgogne et Flandres qui passe à proximité de Compiègne. La citadelle et ses terres deviennent apanage des descendants de Louis d’Orléans.

Sous Louis XIII, le château, propriété d’Antoine d’Estrées, subit un siège dévastateur, il est ensuite démantelé en 1617. Après plus de deux siècles d’abandon, l’architecte Viollet-le-Duc entreprend des travaux de restauration en 1857. Il interprète selon sa « doctrine médiévale » la reconstruction du château, ce qui lui valu un certain nombre de critiques. Son gendre Maurice Ouradou poursuivra son œuvre de 1879 à 1884.
 
  
Le château vu du parc
  
Scène de l'Annonciation sur un des murs d'enceinte

 
Extérieurs du château
 
De forme quasi-rectangulaire, il s’étire sur 103 mètres de long pour 88 mètres de large. Les tours défensives sont accolées à chaque angle et au milieu de chaque face de l’enceinte. Elles sont ornées de statues de Preux qui leur donnent leurs noms. L’accès se fait au sud par le pont-levis, les trois autres côtés dominant des escarpements. Un système double de chemins de ronde parcourt les murailles.
 
  
Le pont-levis sur la face sud de la muraille
  
La cour d'Honneur et son portique à gauche
  
L'angle nord-est de la cour
 
  

La statue équestre de Louis d'Orléans

 
La cour d’honneur
 
Bien que conçue selon un plan médiéval, elle comporte un décor d’inspiration Renaissance. Le donjon se trouve au sud, le grand corps de logis à l’ouest poursuivit au nord par l’aile des cuisines. La chapelle se trouve à l'est à côté de la cour des provisions. Tout le long des logis, à l’ouest, se trouve une galerie décorée de chapiteaux : le portique.
 
  
Le portique et sa galerie couverte
 
  

Personnages et animaux du Roman de Renart ornant les arcs de la galerie

 
La chapelle
 
Orienté sud-est, elle comprend, ce qui est exceptionnel, une tribune au-dessus du chœur.
 
  
La partie supérieure de la façade occidentale de la chapelle
  
La voûte de la nef et la tribune suspendue
  
Le revers de la façade occidentale et sa rose
  
Le chœur
  
Statue de Saint-Michel

 
Le donjon
 
Le salon de réception ou salon aux blasons se situe au premier étage. Les boiseries végétales sculptées du plafond retiennent l’attention. Le cabinet, inachevé, présente les ébauches en plâtre des statues ornant l’édifice. La garde-robe ou bureau de l’empereur présente une décoration peinte sous forme de frise illustrant la vie chevaleresque au Moyen-Âge.
 
  

La salle des Blasons et son décor riche
  
Animal étrange sculpté dans le bois
 
  

Le cabinet et ses statues

 
Les salles d’apparat
 
Elles prolongent vers le nord le donjon. La salle des chasses est une antichambre. La salle des Preuses, la plus grande pièce du château (52 mètres de long), fastueuse salle de réception, possède une tribune d’orchestre ainsi qu’une grande cheminée ornée de figures de l’impératrice Eugénie accompagnée des « Preuses ».
 
 
 

La garde-robe
 

Détails du décor de la chambre de l'empereur
  
L'extrémité sud de la salle des Preuses et sa tribune d'orchestre
  
La vaste salle des Preuses
  
Les statues des Preuses et de l'impératrice qui surplombent la cheminée
 
 
Les créations médiévales
 
Les anciennes maçonneries du château ont servi de d’ébauche à la reconstruction des tours et des remparts.

La tour Alexandre est accolée à l’ouest du corps de logis. Un chemin de ronde couvre les enceintes ouest et nord et partiellement sud et est. Les salles de casernement, qui hébergeaient les soldats, se trouvent à l’est. Elles abritent aujourd’hui une exposition sur les ateliers Monduit et une autre sur les travaux de Viollet-le-Duc.
 
Un escalier à double révolution de style Renaissance a été élevé à la jonction des bâtiments nord et ouest du château. La salle des gardes, située sous la salle des Preuses, abritait les soldats en faction.
 
  
Escalier de l'angle nord-ouest
  

Gisants dans les caves du château
  

Animation "son et lumière" dans les caves du château

 
En bref…
 
Bien que le fruit de l’architecture médiévale et de l’imagination d’un architecte du XIXème siècle, le château de Pierrefonds se hisse au rang de monument majeur de la région Picardie. La visite commentée du château, de qualité, s’articule avec les déambulations dans les parties d’accès libre comme la chapelle ou les sous-sols et leur animation son et lumière. Un incontournable de l'Oise !

  
Cheminée dans la salle des gardes
  
Plan des deux niveaux principaux du château (d'après la brochure)
 
  
Carte satellite du secteur de Pierrefonds

 
Accès
 
-À un peu plus d’une heure de Paris (87 km) par l’A1.
 
-Une heure et dix minutes de Beauvais (plus haut chœur gothique du monde), pour parcourir les 75 km par la N31.
 
-Seulement 35 minutes de Soissons la médiévale, également par la N31 (direction ouest).
 
-Moins de 20 minutes de Compiègne, en traversant sa magnifique forêt.
 
  
La cour d'Honneur vue à travers les vitraux du donjon

 
À voir à proximité
 
-Compiègne, sa forêt et son château impérial
 
-Le superbe donjon de Vez
 
-Villers-Cotterêts et son château François Ier
 
-La belle abbaye de Longpont
 
-Soissons, sa cathédrale et son abbaye Saint-Jean-des-Vignes
 
  
Angle nord-ouest de la cour d'Honneur


10 commentaires:

  1. Moi je le trouve superbement restauré par Viollet Leduc ce château qui avait été laissé à l'abandon.
    Ce reportage très soigné donne envie de le connaître en commençant par admirer la scène de l'Annonciation qui présage une belle visite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et surtout : Bonne fête Geneviève !!

      Supprimer
    2. Je reviens avec délices sur cet article vraiment parfait ... et merci pour ma fête !

      Supprimer
  2. C 'est vrai qu il est imposant , mais tellement beau !
    merci pour ce tour
    Meilleurs vœux , sante et beaucoup de voyages !!!

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique article pour une visite incontournable ! Bravo :)

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique!Avec des photos splendides!Bonne Année.

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup ce château :) malgré quelques détracteurs !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !