jeudi 27 février 2014

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE - Prague - La place de la Vieille Ville


 Place de la Vieille Ville de PRAGUE 
Cœur historique et touristique de la ville *****   
 
 
La place vue du petit parc à l'ouest 


La place de la Vieille Ville (Staroměstské náměstí) s’étend au centre de plusieurs édifices historiques. Les façades colorées des anciens palais, les églises et les statues lui donnent son atmosphère particulière et son intérêt esthétique. Bien que localisé en Europe centrale, on se sent déjà proche des confins slaves de l’Occident.

 
L'église Notre-Dame de Týn vue de la tour de l'hôtel de ville

 
La place est de forme trapézoïdale, l’ancien hôtel de ville pointe vers son centre. On peut voir sur celle-ci :

 

 
À l’est
 
L’église Notre-Dame de Týn dont les deux tours sombres sont visibles de presque toute la vieille ville. Datant du XIVème siècle, elle s'encastre dans l’ensemble des bâtiments du côté Est de la place. Sa façade se découvre par une petite cour (entrée de l’ambassade de France également). L’astronome Tycho Brahé (danois), mort en 1601, y repose.
 
 
Les tours de l'église
 
La façade de l'église vue de la petite cour
 
La nef et l'autel de l'église Notre-Dame de Týn


À gauche du porche menant à l’église se tient la « Maison à la Cloche de Pierre» et sa façade gothique. Elle fut découverte sous une façade baroque plus récente.

 
La "Maison à la Cloche de Pierre "


Encore plus à gauche, la Galerie Nationale de Prague (Narodni Galerie v Praze). De l’angle nord-est de la place part la rue Dlouhá. 

 
Le chevet de l'église
 
Les deux tours pointant au-dessus du centre de la vieille ville 

 
Au nord

Défilent quelques façades d’anciens palais abritant des ministères, à gauche, la rue de Paris (Pařížská) qui mène au quartier juif Jozefov.
 
 
L'angle nord-est de la place


À gauche de la rue de Paris se trouve la monumentale église baroque Saint-Nicolas (Svatý Mikuláš). L'entrée en est gratuite, en dehors des temps de concerts, qui s'y tiennent fréquemment !

 
 
L'église Saint-Nicolas et la rue de Paris
 

Vues de l'intérieur de l'église Saint-Nicolas (orgue, lustre et dôme)

À l’angle nord-ouest de la place de la Vieille Ville, on accède à la petite place Franz Kafka (Náměstí Franze Kafky).

 
À l’ouest de la place
 
se trouve l’attraction principale du lieu : la tour de l’ancien hôtel de ville (Staroměstská radnice), haute de près de 70 mètres, et son horloge astronomique animée. 
 
 
La tour et l'horloge astronomique, à sa base
 
La tour vue du parc


Juste à gauche de l’hôtel de ville on découvre la maison « À la minute » (Dům U minuty) de style Renaissance italienne avec ses sgraffites.
 
 

La maison U minuty


Derrière l’hôtel de ville, le long du côté ouest de la place de la vieille ville, un petit parc a été aménagé.
 
 

La section de place enlaçant le pied de l'hôtel de ville (à un moment quelconque puis au moment de l'animation de l'horloge astronomique...)

 
Au sud
 
Des bâtiments de différents styles essentiellement transformés en bars ou restaurants et en particulier la maison gothique à la « Licorne d’Or ». Au sud de la place débute la rue Železná qui mène au théâtre des états.

Au sud-ouest de la place, en passant devant l’hôtel de ville on rejoint la jolie place triangulaire Malé Náměstí qui débouche elle-même sur la rue Karlova (qui mène au pont Charles).
 
 
La statue de Jan Hus

 
Au centre de la place, la statue monumentale de Jan Hus et ses partisans. Elle y fut placée pour les 500 ans de la mort du réformateur.

 
En bref…
 
Le lieu le plus touristique de la ville mais aussi certainement son âme architecturale. Tous les chemins y mènent.

La place de la vieille ville est classée par l'UNESCO au titre de patrimoine mondial de l’humanité.

Quelques conseils :
 
Évitez les bars et surtout les restos de la place. Il suffit de s’éloigner de quelques centaines de mètres pour trouver de quoi manger à un bon rapport qualité-prix !

N’hésitez pas à goûter un trdelník ou trdlo, petite pâtisserie parfumée en forme d’anneau et cuite en directe sur la place. Il y a également un glacier réputé dans la rue Železná.
 
N'hésitez pas non plus à assister à un concert de musique classique dans l'église Saint-Nicolas. Il y en a presque chaque jour et l'entrée est plutôt bon marché...
 
 
L'ambiance magique de la place la nuit

 
Accès
 
Il n’y a pas de métro débouchant directement sur la place, néanmoins la station Staroměstská sur la ligne verte est à seulement 250 mètres. La station Můstek (ligne verte et ligne jaune) et la station Náměstí Republiky (ligne jaune) ne sont pas bien loin.
 
Il y a également de nombreuses lignes de tramway dans la ville. Les tramways 17 et 18 s’arrêtent aussi à Staroměstská.

 
Carte satellite de la vieille ville de Prague


PHOTOs en vrac - Remplace celle de Lénine

La monumentale statue de Sainte Sophie (Света София) patronne de la ville de Sofia à l'angle des boulevards Todor Alexandrov et Knyaginya Maria Luiza, Bulgarie


lundi 24 février 2014

dimanche 23 février 2014

FRANCE - Picardie - Donjon de Vez

Le DONJON de VEZ
Ancienne capitale du Valois ****


Vez est un petit village de moins de 400 habitants situé dans le département de l'Oise en Picardie dans la vallée de l’Automne (une rivière). Il se situe entre Senlis (35km) et Soissons (30km) et plus précisément entre Villers-Cotterêts (7km) et Crépy-en-Valois (12km).

 
Carte satellite du secteur de Vez


Ancien camp militaire gallo-romain, le village devient, au début du Moyen-Âge, la capitale de ce qui sera le Valois. Après la bataille de Soissons en 486, Vez prend le titre de capitale d’un territoire et pendant cinq siècles, elle endosse le rôle de capitale des Valois. Valois dont le nom serait issu de la même racine étymologique que Vez.

 
Arrivée au château
 
Le donjon (à gauche) et ses remparts
 
Les remparts


Don de Philippe Auguste à Raoul d’Estrées, maréchal de France,  après la bataille de Bouvines, le Valois fait de Vez sa place forte imprenable. Le château féodal de pierre et de bois est renforcé par la construction du donjon et des remparts au milieu du XIVème siècle par Jehan III de Vez, puis restauré et amélioré par Louis d’Orléans (frère de Charles VI de France) à la fin du XIVème. Jeanne d’Arc y aurait séjourné en 1430 au cours de son épopée.
 

La cour et la tour Jeanne D'Arc
 
 
A la Révolution le château et ses dépendances sont vendues comme Biens Nationaux. Le donjon joue également un rôle au cours de la première Guerre Mondiale (état major du Général Mangin), puis de la Seconde Guerre Mondiale.

Le château est classé au titre des monuments historiques et son petit parc labellisé « Jardin remarquable ».

 
Les remparts vus du contrebas

 
Le donjon
 
Haut de 27 mètres avec des parois de près de 2 mètres d’épaisseur. Il comporte 5 colonnes pleines et un chemin de ronde ainsi qu’une terrasse équipée de mâchicoulis. Des gargouilles agrémentent l’ensemble. Habité par les propriétaires, il ne se visite habituellement pas.

 
Le donjon
 
Le donjon vu de la chapelle
 
La chapelle et le donjon vus de la cour

 
Les remparts
 
Ils ceignent l’ensemble du site d’une muraille d’environ 13 mètres de haut parcourue de courtines (chemins de ronde). L’une des tours est baptisée Jeanne d’Arc en souvenir du passage de la sainte à Vez.

 
Les courtines menant au donjon
 
La chapelle vue du chemin de ronde

 
La chapelle
 
Fortifiée et centrale, on pourrait la prendre elle-même pour un donjon. Consacrée à Simon de Vez, celui-ci apparaît sur un des vitraux de la chapelle dans laquelle sont conservés des sarcophages gallo-romains
Elle comprend plusieurs salles auxquelles on accède par l’escalier en colimaçon. La dernière salle possède une armature métallique en berceau réalisée par Eiffel. Une courtine coiffe la chapelle, elle offre un panorama magnifique sur le site lui-même et la campagne environnante.

 
La chapelle
 
La crypte de la chapelle
 
Un des gisants dans la salle aux vitraux
 
La salle des gisants
 
Vitrail représentant Jeanne d'Arc
 
Détail d'architecture (tympan) avec armoiries
 
L'escalier en colimaçon qui relie les étages de la chapelle
 
La salle Eiffel, sa structure métallique et sa cheminée de pierre

 
La cour Bourdelle
 
Du nom du célèbre sculpteur dont plusieurs œuvres l'ornent, elle est par ailleurs agrémentée de pommiers en espalier.

 
Le jardin et la cour

 
Les œuvres exposées

Le lieu, bien entretenu, accueille des œuvres contemporaines qui s’intègrent plutôt bien dans le cadre historique et naturel du site.
 
On notera en particulier le jardin contemporain créé par Pascal Cribier et les vitraux de Daniel Buren (l’artiste des célèbres colonnes…) dans la chapelle.

 
Les vitraux de Buren dans la chapelle
 
Autre vue des vitraux et leur jeux de lumière

 
Accès
 
On arrive au village de Vez par la nationale N2 puis la D32. On accède ensuite au site soit par le village de Vez, soit par la route en contrebas près de laquelle il existe un stationnement assez rustique et un accès qui vient d'être réaménagé.

 
Les dépendances du château
 
Les dépendances

 
Ouverture
 
D’avril à octobre les dimanches et jours fériés. Le droit d’entrée de 6€ permet d’accéder à la chapelle et sa crypte ainsi qu’au parc et aux courtines des remparts. Le donjon, propriété privée n’est pas accessible. La projection d’un court film historique sur le château est proposée dans les dépendances.

 
La vallée d'Automne et la tour Jeanne d'Arc
 

A voir à proximité
 
Beaucoup de choses, le Valois rassemblant de nombreux points d'intérêt… mais entre autres :
 
-La ville de Soissons, sa cathédrale et ses abbayes

-La ville de Senlis, sa cathédrale et ses rues pavées

-L’abbaye Notre-Dame de Lieu Restauré à 3 km, dans la même vallée

-Crépy-en-Valois et ses musées

-Villers-Cotterêts et son château François Ier

 
Pour plus d’informations cliquez ici pour visiter le site du donjon de Vez

 
Échauguette de la chapelle

 
En bref...
 
Un site que j'adore, vaut le voyage et pas seulement le détour. L'une des meilleures surprises qu'offre le Valois ! Dans le nouvel aménagement 2011 on pourrait reprocher une part un peu trop prépondérante accordée aux œuvres contemporaines mais surtout la suppression du calvaire à l'entrée du site qui a été remplacé par un énorme morceau de ferraille rouillé tenant plus du chantier naval que de l'exposition d'art...

 
L'entrée du site vue de la cour
 
Le plan d'eau jouxtant la chapelle
 
Installation contemporaine