dimanche 23 février 2014

FRANCE - Picardie - Donjon de Vez

Le DONJON de VEZ
Ancienne capitale du Valois ****


Vez est un petit village de moins de 400 habitants situé dans le département de l'Oise en Picardie dans la vallée de l’Automne (une rivière). Il se situe entre Senlis (35km) et Soissons (30km) et plus précisément entre Villers-Cotterêts (7km) et Crépy-en-Valois (12km).

 
Carte satellite du secteur de Vez


Ancien camp militaire gallo-romain, le village devient, au début du Moyen-Âge, la capitale de ce qui sera le Valois. Après la bataille de Soissons en 486, Vez prend le titre de capitale d’un territoire et pendant cinq siècles, elle endosse le rôle de capitale des Valois. Valois dont le nom serait issu de la même racine étymologique que Vez.

 
Arrivée au château
 
Le donjon (à gauche) et ses remparts
 
Les remparts


Don de Philippe Auguste à Raoul d’Estrées, maréchal de France,  après la bataille de Bouvines, le Valois fait de Vez sa place forte imprenable. Le château féodal de pierre et de bois est renforcé par la construction du donjon et des remparts au milieu du XIVème siècle par Jehan III de Vez, puis restauré et amélioré par Louis d’Orléans (frère de Charles VI de France) à la fin du XIVème. Jeanne d’Arc y aurait séjourné en 1430 au cours de son épopée.
 

La cour et la tour Jeanne D'Arc
 
 
A la Révolution le château et ses dépendances sont vendues comme Biens Nationaux. Le donjon joue également un rôle au cours de la première Guerre Mondiale (état major du Général Mangin), puis de la Seconde Guerre Mondiale.

Le château est classé au titre des monuments historiques et son petit parc labellisé « Jardin remarquable ».

 
Les remparts vus du contrebas

 
Le donjon
 
Haut de 27 mètres avec des parois de près de 2 mètres d’épaisseur. Il comporte 5 colonnes pleines et un chemin de ronde ainsi qu’une terrasse équipée de mâchicoulis. Des gargouilles agrémentent l’ensemble. Habité par les propriétaires, il ne se visite habituellement pas.

 
Le donjon
 
Le donjon vu de la chapelle
 
La chapelle et le donjon vus de la cour

 
Les remparts
 
Ils ceignent l’ensemble du site d’une muraille d’environ 13 mètres de haut parcourue de courtines (chemins de ronde). L’une des tours est baptisée Jeanne d’Arc en souvenir du passage de la sainte à Vez.

 
Les courtines menant au donjon
 
La chapelle vue du chemin de ronde

 
La chapelle
 
Fortifiée et centrale, on pourrait la prendre elle-même pour un donjon. Consacrée à Simon de Vez, celui-ci apparaît sur un des vitraux de la chapelle dans laquelle sont conservés des sarcophages gallo-romains
Elle comprend plusieurs salles auxquelles on accède par l’escalier en colimaçon. La dernière salle possède une armature métallique en berceau réalisée par Eiffel. Une courtine coiffe la chapelle, elle offre un panorama magnifique sur le site lui-même et la campagne environnante.

 
La chapelle
 
La crypte de la chapelle
 
Un des gisants dans la salle aux vitraux
 
La salle des gisants
 
Vitrail représentant Jeanne d'Arc
 
Détail d'architecture (tympan) avec armoiries
 
L'escalier en colimaçon qui relie les étages de la chapelle
 
La salle Eiffel, sa structure métallique et sa cheminée de pierre

 
La cour Bourdelle
 
Du nom du célèbre sculpteur dont plusieurs œuvres l'ornent, elle est par ailleurs agrémentée de pommiers en espalier.

 
Le jardin et la cour

 
Les œuvres exposées

Le lieu, bien entretenu, accueille des œuvres contemporaines qui s’intègrent plutôt bien dans le cadre historique et naturel du site.
 
On notera en particulier le jardin contemporain créé par Pascal Cribier et les vitraux de Daniel Buren (l’artiste des célèbres colonnes…) dans la chapelle.

 
Les vitraux de Buren dans la chapelle
 
Autre vue des vitraux et leur jeux de lumière

 
Accès
 
On arrive au village de Vez par la nationale N2 puis la D32. On accède ensuite au site soit par le village de Vez, soit par la route en contrebas près de laquelle il existe un stationnement assez rustique et un accès qui vient d'être réaménagé.

 
Les dépendances du château
 
Les dépendances

 
Ouverture
 
D’avril à octobre les dimanches et jours fériés. Le droit d’entrée de 6€ permet d’accéder à la chapelle et sa crypte ainsi qu’au parc et aux courtines des remparts. Le donjon, propriété privée n’est pas accessible. La projection d’un court film historique sur le château est proposée dans les dépendances.

 
La vallée d'Automne et la tour Jeanne d'Arc
 

A voir à proximité
 
Beaucoup de choses, le Valois rassemblant de nombreux points d'intérêt… mais entre autres :
 
-La ville de Soissons, sa cathédrale et ses abbayes

-La ville de Senlis, sa cathédrale et ses rues pavées

-L’abbaye Notre-Dame de Lieu Restauré à 3 km, dans la même vallée

-Crépy-en-Valois et ses musées

-Villers-Cotterêts et son château François Ier

 
Pour plus d’informations cliquez ici pour visiter le site du donjon de Vez

 
Échauguette de la chapelle

 
En bref...
 
Un site que j'adore, vaut le voyage et pas seulement le détour. L'une des meilleures surprises qu'offre le Valois ! Dans le nouvel aménagement 2011 on pourrait reprocher une part un peu trop prépondérante accordée aux œuvres contemporaines mais surtout la suppression du calvaire à l'entrée du site qui a été remplacé par un énorme morceau de ferraille rouillé tenant plus du chantier naval que de l'exposition d'art...

 
L'entrée du site vue de la cour
 
Le plan d'eau jouxtant la chapelle
 
Installation contemporaine


14 commentaires:

  1. Merci, je ne connaissais pas ce château pourtant je suis de Picardie et de l'OISE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. étonnant c'est l'ancienne capitale du Valois :)

      Supprimer
  2. Merci pour ce bel article
    Je serais sur la Picardie mi mai ..
    A mettre au programme !!
    Bises Julien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas ! C'est un endroit magique :)

      Supprimer
  3. Un endroit magnifique en effet ! dont on ne fait pas grande pub ! je ne connais pas du tout
    Merci pour ce partage ! ! Bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Endroit hors du temps dans un endroit préservé !

      Supprimer
  4. mais que de trésora à deux pas de Paris! Pour une fois j'ai aimé Buren.....

    RépondreSupprimer
  5. Voilà encore un superbe reportage que je vais pouvoir revoir plus tranquillement.
    Les vitraux de Buren me réconcilient un peu avec lui :-)

    RépondreSupprimer
  6. C'est vraiment magnifique et tu le mets si bien en valeur..j'habite en Picardie mariitime..connais Senlis que j'aime beaucoup mais j'ai des lacunes..faut impérativement que j'y aille..merci pour ce reportage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai encore plein de Picardie dans mes tiroirs ;)

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !