lundi 24 mars 2014

CROATIE - Lika-Senj - Parc national des lacs de Plitvice


  Parc national des lacs de PLITVICE
   Eaux turquoise terrestres *****



Site d’exception, il se trouve au sein de l’arrière-pays du comitat de Lika-Senj (une partie du parc s’étend aussi sur le comitat de Karlovac). Il couvre près de 30 000 hectares dont seulement 200 pour la partie occupée par les lacs. Sa situation en zone karstique et l’existence de roches dolomitiques et  de tuf a permis l’émergence de ce paysage unique.



 Les gorges au sein du relief karstique



Le parc constitue également un réservoir de biodiversité. Les lacs hébergent plusieurs espèces de poissons : truites, chevaines, rotengles ; mais aussi divers amphibiens, insectes et oiseaux. En dehors de la zone touristique, quelques ours sont présents. Les plantes sont également bien représentées et les algues et mousses participent même à la formation du tuf calcaire. Le climat et l’hydrologie particulière du secteur permettent la préservation d’espèces rares comme l’orchidée sabot de Vénus.





 Différentes vues des lacs inférieurs et de la rivière Korana

La rivière Korana

Résultant du flux des lacs et de la confluence des ruisseaux, elle se trouve près de l’entrée nord du parc (n°1). Après avoir dévalé quelques cascades elle devient souterraine jusqu’aux limites du parc. C’est par ici que vous débutez la visite si vous arrivez par l’entrée n°1.




 Grande cascade et Grande Chute


Les lacs inférieurs

Quatre lacs de faible superficie s’échelonnent le long du cours de la rivière au sein des gorges calcaires : Les lacs Milanovac, Gavanovac, Kaluđerovac et Novakovića Brod. Ces falaises culminent entre 20 et 40 mètres. Il est possible de longer les eaux ou bien de profiter des belvédères aménagés au sommet des falaises.








 Les eaux des lacs inférieurs


Les Grandes Cascades, reliant le lac Gavanovac et le lac Kaluđerovac, constituent sans doute l’un des points les plus impressionnants de ce secteur. La Grande Chute s’élève à 78 mètres et les eaux des lacs et du ruisseau Plitvica donnent ici naissance à la rivière Korana.



 Découverte de grottes sur le chemin



 Les lacs inférieurs vus du haut de la falaise


Les lacs supérieurs

Ensemble de 12 lacs s’étageant sur un dénivelé de 100 mètres et séparés entre eux par des barrières de travertin. Le plus élevé, le lac Prošćansko profond de 37 mètres, se situe à 636 mètres d’altitude. Il résulte de l’accumulation des eaux de la rivière Matica.






 Le lac kozjak


Viennent ensuite les lacs Ciginovac et Okrugljak, de taille nettement plus modeste. La chute Labudovac de 20 mètres de haut s’inscrit dans la barrière de 100 mètres de long qui sépare les lacs et comprend des cavernes. Les eaux se muent en un enchevêtrement de 5 lacs : le Batinovac, le Grand lac, le Petit lac et les lacs Vir et Galovac.






 Magie de la promenade autour des lacs supérieurs


La promenade sur ces berges permet de découvrir des roches dolomitiques, la végétation particulière du site et les eaux turquoise de ces petites étendues d’eau filtrée. Le flux du lac Burgeti abouti au lac Kozjak, le plus grand du site, dernier des grands lacs. Il se trouve à 534 mètres d’altitude, soit 102 mètres au-dessous du lac Prošćansko, et plonge jusqu’à 46 mètres de profondeur. Il comprend une île dans sa partie sud. Une navette permet de relier par voie d’eau ses deux extrémités.





 Cascades sur les murs de travertin

L’ordre des lacs est bien sûr inversé en remontant le courant, ce qui est le cas si vous êtes arrivés par l’entrée n°1. Si vous entrez par la porte n°2, vous débouchez au sud du lac Kozjak.





 Eaux turquoise et chutes


En bref …

Certainement le plus beau site naturel de Croatie, loin de la mer il permet de découvrir l’arrière-pays de la région et de s’éloigner un temps de la non moins magnifique côte croate.

  L’UNESCO a classé ce lieu dès 1979 au titre de patrimoine mondial naturel.

Il existe différents circuits possibles au cœur du parc. Comptez au moins 3 à 4 heures au minimum si vous voulez voir les lacs inférieurs et supérieurs, même en utilisant le bateau-navette. Une buvette-restauration est installée au débarcadère de la navette.  Il est malgré tout conseillé d'apporter boissons et encas !



 La célèbre chute Labudovac




Féerie des eaux




Carte satellite de la région de la Lika, Plitvice se trouvant au Nord-Est



 Carte du site sur le billet d'entrée


Accès

Nacionalni ParkPlitvička jezera en Croate.

Attention il existe deux entrées : La n°1 au Nord et la n°2 à l’Est donnant accès directement au lacs supérieurs.

Tarifs 2014 : entre 55 et 180 kunas par adulte selon la période ! (entre 7,20 € et 23,60 €)

-De Zagreb comptez un peu moins de 2 heures pour parcourir les 135 km. Attention ! Dans Karlovac, ville post-communiste typique, le parc est mal indiqué. Il faut suivre l’autoroute n°1 vers le Sud. Au besoin demandez à des passants (si vous comprenez un peu le Croate, c’est du temps de gagné...).

-De Senj il faut environ 1h30 pour venir à bout des routes de montagne, majoritaires sur les 100 km à parcourir.

-De Zadar environ le même temps et le même kilométrage que depuis Zagreb. Prenez l’autoroute A1 puis bifurquez sur la route n°1 en quittant l’autoroute : utilisez un GPS ou soyez vigilant sur la carte !

-De Split il faut compter près de 3 heures de route. Les touristes plutôt sédentaires préfèrent généralement le site de Krka, moins impressionnant mais deux fois plus rapide d’accès.


A voir dans les environs

-La très jolie ville de Zadar, à 2 heures par l'A1 Sud

-Le petit port de Senj qui constitue un point de chute après la visite de Plitvice ou bien une étape sur la côte entre la Dalmatie et l'Istrie...

-La frontière bosniaque est distante de seulement quelques kilomètres du site. Vous pouvez ainsi accéder au Nord-Ouest de la Bosnie par des routes de montagne... attention aux temps de trajet !







 Forêt, lacs, cascades visibles en effectuant la descente de retour


7 commentaires:

  1. Ce reportage est une splendeur ! Je pars a Noirmoutier rencontere des "eaux" differentes :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que les eaux étaient bonnes !

      Supprimer
  2. Merci, certaines photos de l'eau laissent rêveur...C'est un lieu enchanteur, bravo pour l'article très complet !

    RépondreSupprimer
  3. Magnifiques photos, qui reflètent bien ce Parc !!! Nous l'avons découvert pour la première fois en Juin 1996, à la fin de la guerre, avec nos amis Croates, il avait été bien abimé par les combats qui s'y sont déroulés, les petits chemins de bois étaient détuits en partie...... Depuis, nous y sommes retournés de nombreuses fois, et je dois dire que c'est toujours avec plaisir qu'on le fait découvrir !!!! Dernièrement nous sommes allés jusqu'à Bihac, il y a aussi une jolie rivière.......Bravo pour ce nouveau blog. Monique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une autre époque !
      A bientôt Monique !

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !