lundi 12 mai 2014

FRANCE - Picardie - Abbaye de Chaalis

L’abbaye royale de CHAALIS
Commande de Louis VI le Gros ****    

L’abbaye royale de Chaalis se situe dans le sud du département de l’Oise (60) sur la commune de Fontaine-Chaalis, dans la forêt d'Ermenonville. Fondée vers 1136 par la volonté du roi de France Louis VI le Gros, peut-être en l’honneur de Charles le bon, tué par les révoltés de Bruges une dizaine d’année plus tôt. Les premiers moines sont venu de Bourgogne, Chaalis dépendant initialement de Cîteaux.
 
 
En arrivant sur le site (l'un des pavillons de l'entrée)


La construction d’une église abbatiale débute vers 1200 puis consacrée en 1219 par l’évêque de Senlis. Son transept de 46 mètres de long, pour une longueur de 90 mètres totale de l’édifice, en fait l’une des églises les plus grandes de l’époque.
 
 
L'abbatiale et la chapelle


L’aura intellectuelle croît au cours des XIIIème et XIVème siècles. L’abbaye perd son indépendance puis est mise en "commande" sous François Ier.

 
L'ancien palais, actuel musée
 
L'ancien palais côté jardin


L’abbé Louis de Bourbon-Condé contribue, au XVIIIème siècle, à la ruine de l’abbaye en dépensant sans compter dans le cadre de la rénovation de l’abbaye : Le cloître est abattu afin de bâtir un nouveau palais abbatial

Ce palais est érigé entre 1737 et 1747. Il comprend un corps de logis principal ainsi que deux ailes dirigées vers le plan d’eau à l’opposée de l’abbatiale. Une galerie, au rez-de-chaussée, permet d’accéder à différentes salles meublées de mobilier français ainsi que de pièces indiennes et birmanes.
 
 
Le parc du palais

 
A l’étage les collections de peintures sont présentées. Entre autres artistes on notera : Le Tintoret, Charles Le Brun, Nicolas de Largillière et François Boucher ainsi que quelques sculptures d’Houdon. On accède également à l’étage aux cellules des moines transformées en chambres. 

L’histoire de Jean-Jacques Rousseau se trouve être également liée au lieu : Rousseau ayant un temps vécu au domaine d’Ermenonville du marquis de Girardin. Il fut enterré dans le parc portant son nom avant son transfert au Panthéon.

 
Le palais vu du fond du jardin

 
Louis XVI ordonne, son son règne, la fermeture de l’abbaye. Comme l’extrême majorité des abbayes, Chaalis est vendu au titre de Biens Nationaux sous la Révolution. Destin partagé par d’autres lieux de culte : L’abbaye sert de carrière de pierres. Le palais a survécu ainsi, que la petite chapelle des Abbés. Cette chapelle, Sainte-Marie, est construite au milieu du XIIIème siècle. Elle comporte de grandes verrières et ses parois sont ornées de peintures au milieu du XVIème siècle.

 
En allant vers la chapelle et la roseraie

 
Les bâtiments servent de château au du XIXème siècle. C’est pendant cette période que Rose Paméla Hainguerlot, veuve Vatry, rénove et agrandit le domaine.
 
 
 
L'intérieur de la chapelle

 
Nélie Jacquemart achète le domaine de Chaalis en 1902 pour le moderniser et entreposer ses collections d’arts. Il sera légué à sa mort à l’Institut de France en 1912 pour en faire un musée.

 
 

La roseraie en juillet
 
Papillon (Robert-le-Diable) dans la roseraie

 
L’ensemble architectural, qui représente 800 ans d’histoire, se love au sein d’un domaine de près de 30 hectares, faisant pour l’essentiel partie de la forêt d’Ermenonville. Nélie Jacquemart aménage le jardin au nord du palais ainsi qu’une roseraie à l’est. On y organise, à la mi-juin, les Journées de la Rose. Derrière la chapelle, se trouve l'ancien cimetière de l’abbaye.
 
 
Les ruines de l'ancienne abbaye jouxtent le palais
 
 
L'ancienne abbatiale en ruine
 

En bref…
 
Un site à facettes multiples : 800 ans d’histoire au fil d’un parc, d’une roseraie, d’une abbatiale, d’une chapelle, une exposition permanente sur le parfum ainsi que des expos temporaires, et d’un palais-musée de Louis VI de France à Jacquemart-André en passant par Rousseau !

 
 



 
Informations pratiques
 
Tarif d’entrée de 3 euros pour le parc, l’abbatiale et la roseraie. 7 euros pour les mêmes prestations avec le musée Jacquemart-André en plus.

 
L'abbatiale

 
Accès

-A une cinquantaine de kilomètres de Paris en prenant l’A1 sortie 7 Chantilly puis direction Ermenonville – La Mer de Sable. L’entrée de l’abbaye se trouve exactement face au parc d’attraction.

-A seulement 11 km de Senlis par la N330.
 

A proximité

-La Mer de Sable, juste en face. Parc familial bâti sur une partie de l’ancien domaine de Chaalis !

-La petite ville d’Ermenonville, son château et son beau parc Jean-Jacques Rousseau.

-Senlis, la charmante ville médiévale à 10 minutes.

-La forêt d’Ermenonville : Balades à pied, à vélo, à cheval… Très belle en automne.

 

Le pavillon abritant les expositions, des sphinx féminins en gardent l'entrée


11 commentaires:

  1. Bonjour Julien , mon séjour va être trop court pour que je puisse aller visiter cet endroit qui est vraiment très beau !!
    Merci encore pour tes très beaux articles et photos !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un des plus beaux endroits de l'Oise... à l'occasion...

      Supprimer
  2. ne l'avais tu point publié ou je reve??????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon ancien blog est toujours en cours de déménagement, tout doucement comme disait Bibi... Mais photos remises au nouveau format ;)

      Supprimer
    2. tu vois que je suis une fidèle....hein????????

      Supprimer
  3. Joli voyage, jolis souvenirs...

    RépondreSupprimer
  4. Photos bien remises au nouveau format ! Mais il est bon de revoir ...

    RépondreSupprimer
  5. Le papillon et la rose ne déparent pas l'ensemble du beau reportage !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !