mardi 17 juin 2014

CHINE - Pékin - Ancien Palais d'Été 圆明园

Ancien Palais d’Été de PÉKIN 圆明园 
Brûlé au XIXème siècle par les européens ****

A ne pas confondre avec le Palais d’Été 颐和园 qui se trouve à proximité ! Aménagé au début du XVIIIème siècle (1707) par l’empereur Kangxi à partir de parcs préexistants, l’Ancien Palais d’Été 圆明园 Yuánmíng Yuán ou « Jardin de la Clarté Parfaite » est un ancien palais impérial.

 
Ticket d'entrée
  
L'entrée du Parc


Ce sera ensuite le tour de l'empereur Yongzheng suivi de Qianlong d’agrandir le parc en ajoutant des pièces d’eau et des sites pittoresques de Chine, comme au Palais d’Eté de Chengde.
 

Plan du parc. A gauche Yuanming Yuan proprement dit, à droite le Jardin du Printemps Eternel et juste dessous le Jardin du Printemps Rayonnant

 
Pendant la 2ème Guerre de l’Opium, en 1860, les jardins furent détruits par les troupes britanniques et françaises en représailles d’enlèvement perpétrés par l’armée de l’empereur, provoquant la fuite de celui-ci.

 
Accueil fleuri à l'entrée du parc

 
La famille impériale s’installe dans la Cité Interdite (voir article correspondant pour plus de détails) à la suite du pillage, jusqu’à sa prise par l’armée nationaliste dans les années 1920. En 1900 l’Ancien Palais d’É est à nouveau mis à sac au moment de la répression contre la Révolte des Boxers.

  
L'un des pavillons situé sur une île, près de l'entrée


 Ponts près de l'entrée du parc

 
L’impératrice Cixi construira, après la destruction de l’Ancien Palais d’É, le (nouveau) Palais d’Été à proximité du précédent. Ironie de l’histoire, la partie occidentale du parc, ne représentant qu’une faible surface et construite en pierre, a mieux résisté que les bâtiments chinois (en bois). Ils sont encore visibles de nos jours bien qu’en ruine.




Les ponts en pierre ont résisté aux incendies


Le parc a conservé la division en trois espaces : le Jardin de la Clarté Parfaite 圆明园 proprement dit, le Jardin du Printemps Éternel 长春园 Chángchūn Yuán, et le Jardin des Dix-Mille Printemps  appelé aussi 绮春园 Qǐchūn Yuán (Jardin du Printemps Rayonnant).
 

Les ponts de bois ont été restaurés
 




Reconstitution 3D du site avant sa destruction




Le temple Zhengjue Si (正觉寺) restauré

 
Les bâtiments de style européen on été imaginés par des jésuites au service de l’empereur chinois s’inspirant des styles romain et français.






Les ruines des bâtiments de style occidental veillées par la lune







 Les ruines prises à la fin de l'été



 Hommage à Victor Hugo et son texte de défense du site, publié à la suite du saccage du palais

 
Depuis les années 1980, le gouvernement chinois réhabilite le site, après quatre-vingt ans d’abandon, afin d’en faire un site d’agrément et surtout un témoignage historique. Le gouvernement y pratique une restauration sélective.
 


Langueur aquatique sous la canicule



 Balade en barque pour quelques yuans

 Le cygne noir se mirant dans le lac du même nom

 
La présentation faite ici est parcellaire tant le parc est étendu et les vestiges maigres comparés à la splendeur du site avant 1860. Il existe malgré tout des gravures et dessins qui représentent les bâtiments tels qu’ils étaient à l’origine.









Les nénuphars et autres lotus sont à l'honneur !

 
En bref…
 
Une promenade bucolique un peu à l’écart du centre de Pékin et un plongeon dans un témoignage de l’histoire de la Chine et de l’Occident dans ses rapports les moins glorieux avec celle-ci. On peut quand même annoncer qu’on est français aux promeneurs chinois et se voir demander à figurer sur une photo au côté d’une étudiante chinoise. Simple curiosité ou amusement de voir le site visité de nos jours par des ressortissants de pays l'ayant détruit, jadis ?

  

Kiosque de style occidental au centre du labyrinthe de pierre


Quelques avantages de visiter ce site : Peu de touristes étrangers, donc on y vit une immersion complète chinoise. Si possible, comme souvent dans les sites naturels et historiques, évitez les week-ends, pourvoyeurs de foule !

Prévoyez une demi journée par temps clair pour profiter de la grande promenade que propose cet immense parc. 




Jeux d'eau et fleurs magnifiques

 
Informations pratiques  (2014)
 
Droit d’accès au parc de 10 Yuans et 15 de plus pour accéder à l’enceinte des ruines des Jardins Occidentaux.

 
Carte postale chinoise

 
Accès
 
Le plus simple en transports en commun, le métro : la station Yuanming Yuan 圆明园 sur la ligne 4 - 地铁4号线 débouche devant l’entrée principale du parc.
 
Vous pouvez également prendre le taxi mais la course sera un peu plus coûteuse qu'une balade en centre-ville, ça ne devrait pas dépasser les 30 ou 40 Yuans !

  
Carte du nord-ouest de Pékin

 
A voir à proximité
 
- A quelques kilomètres à l'ouest, le Palais d'É (nouveau). Il est, à mon avis, déconseillé de faire les deux sites dans la même journée, et encore moins la même demi-journée, à moins d'être équipé d'un attirail anti-ampoules et d'avoir le goût des visites accélérées et parcellaires !
 
- Encore plus à l'ouest, le parc des Collines Parfumées. Apparemment un joli temple en son sein (Temple des Nuages d'Azur). Si quelqu'un a des infos sur ces sites...
 
  


Le charme des fleurs de lotus et des nénuphars



5 commentaires:

  1. Cet article est une splendeur , en particulier par ses photos époustouflantes ! Mais que c'est criminel d'avoir saccagé !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ça pour de l'opium alors qu'il y a maintenant des pompes à morphine ;)

      Supprimer
  2. Un magnifique endroit de tranquillité !

    RépondreSupprimer
  3. ça donne envie d'etre canard!!!!
    Je partage!!!!!!!

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !