jeudi 31 juillet 2014

SLOVÉNIE - Ljubljana - La forteresse

Le château de Ljubljana
Grad dégradé **

Ljubljanski grad en slovène, le château domine la capitale Ljubljana. L'emplacement aurait été occupé dès 1200 avant JC par les premières installations militaires puis par des fortifications. Il aurait par la suite constitué une place forte romaine. Les premières mentions du château médiéval datent du début du XIIème siècle. Appartenant au duc de Carynthie (Maison de Spanheim) vers 1144, il passe ensuite aux mains des Habsbourg en 1335.


Arrivée au château par l'ancien pont-levis


Les tours et fortifications extérieures


La forteresse, détruite au XVème siècle, est reconstruite avec pont-levis et chapelle. Elle servie de point de résistance à l'invasion ottomane avant de devenir un hôpital militaire au cours des XVIIème et XVIIIème siècles. Endommagée pendant les guerres napoléoniennes, le château réintègre l'empire autrichien pour être transformée en prison, rôle qu'il garde jusqu'au début du XXème siècle. La tour de garde date du milieu du XIXème. On l'utilisait pour lancer des tirs d'artillerie donnant l'alerte.



 Arrivée dans la cour intérieure


La cour et ses bâtiments rénové dont la tour d’observation et son horloge


La forteresse tombe en décrépitude au cours des siècles. N'hébergeant pas le pouvoir et ayant perdu son rôle défensif, son entretient devient trop coûteux.

Rachetée par la municipalité en 1905 dans l'optique d'une reconversion en musée, elle héberge dans un premier temps des familles pauvres sans abri jusque dans les années 1960. Une restauration massive débute ensuite et s'étendra sur plusieurs décennies.





Exposition contemporaine dans l'une des salles du château


L'installation d'un funiculaire en 2006 constitue l'un des aménagements notables du site. Un monument commémoratif de Stojan Batič dédié aux révoltes paysannes du XVIème siècle y est exposé.




La chapelle Saint-Georges du XVème siècle

 Bâtiment converti en bar-restaurant

La Tour Pentagonale


En bref...

Ce n'est certainement pas la forteresse la plus marquante d'Europe, mais la visite donne l'occasion d'admirer un panorama sur la ville et de découvrir quelques expositions contemporaines au cœur des fortifications historiques.



 La tour de surveillance et son horloge

Les passerelles qui conduisent au funiculaire et à la ville basse

Accès

Le château se situe au sud de la rivière Ljubljanica sur une colline facilement repérable. L'accès est gratuit.

-En voiture : stationnement très proche de l'entrée du château dans la rue Grajska Planota.

-A pied : Attention ça grimpe ! Petits chemins et passerelles dans un environnement forestier au pied du château.

-En funiculaire : De la place Krek Trg montez pour environ 4 € par adulte.

Pour plus de renseignements en anglais (autres langues disponibles), cliquez ici !




Très jolis panoramas sur la ville de Ljubljana du haut du château


PHOTOs en vrac - Rotonde nocturne

La place de la Rotonde et sa fontaine la nuit, à l'extrémité occidentale du Cour Mirabeau, Aix-en-Provence, PACA


mardi 29 juillet 2014

PHOTOs en vrac - Fougères de pierre

La silhouette nocturne menaçante de la forteresse médiévale de Fougères en Ille-et-Vilaine (35), Bretagne


PHOTOs en vrac - Porte léonine

Lion ornant les portes de l'hôtel de ville d'Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône (13), PACA


lundi 28 juillet 2014

dimanche 27 juillet 2014

samedi 26 juillet 2014

CANADA - Québec - Le château Frontenac et la terrasse Dufferin

Le château FRONTENAC et la terrasse DUFFERIN
Emblèmes de la ville de Québec ****

 
Le château vu de la citadelle en surplomb

 
Symbole de la capitale régionale, le château Frontenac est, de nos jours, un hôtel de luxe situé au centre-ville du vieux Québec.


Le château et ses toits verdis au sein de la vieille ville

 
Datant de la fin du XIXème siècle et ouvert en 1893, on doit sa construction de style « château » à la compagnie Canadian Pacific Railway. Il occupe le site de l’ancien fort. La tour centrale, qui le caractérise, date du XXème siècle (1926).


La silhouette massive de l'hôtel

 
Il doit son nom au comte de Frontenac, ancien gouverneur de la Nouvelle France à la fin du XVIIème siècle. La terrasse Dufferin, qui sert de parvis au château, est très appréciée des promeneurs. Elle offre une vue panoramique sur le Saint-Laurent et l’Île d’Orléans.




L’exploitation du château est actuellement  assurée par la compagnie Fairmont

 
La terrasse Dufferin donne sur le fleuve

Le château veille sur la large terrasse de bois

 
En bref…
 
Vous ne pourrez pas le louper si vous passez par ou à proximité de la ville de Québec. La terrasse Dufferin, outre le fait d'offrir un superbe panorama, permet une balade agréable. On y croise des artistes de rue, on peut aussi y déguster la « célèbre queue de castor » (un dessert !).

 
Le château la nuit
 
Vue du château depuis la vieille ville 

 
Accès
 
Dans la ville haute de Québec. Si vous êtes en voiture, vous devrez la laisser à l’extérieur des remparts sur un stationnement prévu à cet effet. Québec se visite à pied, le centre-ville est petit et essentiellement piétonnier. Un funiculaire et un escalier relient la ville haute et la ville basse.




À voir à proximité
 
-Tout le vieux Québec et ses musées, rues et ruelles typiques

-L’île d’Orléans située en face

-La chute Montmorency

-Et encore beaucoup d’autres paysages et communes sur les berges du fleuve…


Panorama sur le fleuve Saint-Laurent
 

La statue de Samuel de Champlain orne l'extrémité Est de la terrasse


vendredi 25 juillet 2014

jeudi 24 juillet 2014

FRANCE - Centre - L'hôtel Groslot d'Orléans

L’hôtel Groslot d’Orléans
Mort d'un jeune roi ***

C'est en fait un hôtel particulier bâti au XVIème siècle situé tout près de la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans. Ordonnés par Jacques Groslot, alors bailli d'Orléans, les travaux de l'édifice débutent en 1530. L'hôtel sera ensuite occupé par le fils de Jacques qui y exerça les mêmes fonctions.




 La façade de l'hôtel Groslot

La statue de Jeanne d'Arc


La mort du roi de France François II constitue l'événement historique le plus marquant ayant eu lieu dans cette maison. A la suite du décès du jeune roi, les États généraux de 1560 se tiennent sur la place de l’Étape devant l'hôtel sous la direction de Charles IX et Catherine de Médicis.






Vue de l'arrière de l'hôtel de son jardin
Sur la dernière, on aperçoit la chapelle à droite


En 1561 les Groslot reprennent possession des lieux (après le départ de la Cour) et la "Grande Maison de l'Etape" devient un fief de la résistance protestante. Charles IX reviendra séjourner dans l'hôtel après le massacre de la Saint-Barthélemy dans une optique d'apaisement.





Le jardin et les tours de la cathédrale


Après être passé entre plusieurs mains, l'hôtel est acheté par la municipalité dans la première moitié du XVIIIème siècle avant de devenir hôtel de ville, après la Révolution Française. On procède par la suite à des aménagements structurels de l'édifice. La statue de Jeanne d'Arc, œuvre de la princesse Marie d'Orléans, est ajoutée au XIXème siècle sur le perron.



Architecture en brique


Extérieur

La façade en briques, disposées en losange, ornée d'un escalier à double volée de marches précédé de la statue de la célèbre Pucelle d'Orléans s'identifie au premier coup d'œil. Deux ailes Renaissance encadrent la partie centrale.




La salle des Mariages


Vitraux de Saint-Aignan et de Jeanne d'Arc


La salle du conseil


Intérieur

Quatre salles principales : D'abord un salon d'honneur, puis l'ancienne salle du conseil, l'ancien bureau du maire et la salle des mariages. La décoration gothique de style "troubadour" date du milieu du XIXème siècle, œuvre d'Albert Delton.




Quelques pièces de l'ameublement


Jardin

Outre l'intérêt de voir l'arrière de l'hôtel on peut y découvrir les ruines de la chapelle Saint-Jacques. En se plaçant en retrait, et près de la chapelle, on aperçoit les deux tours de la cathédrale au-dessus de l'édifice de brique.




Vues nocturnes du jardin


En bref...

Magnifique concentré d'architecture et d'histoire locale autant que nationale. Le jardin, à l'arrière de l'hôtel, bien que réduit, demeure un incontournable de la ville.



Carte satellite du centre d’Orléans


La façade de l'hôtel, la nuit (de la place de l’Étape)


Accès

Adresse : 2, Place de l’Étape 45000 Orléans
à la gauche (Nord) de la façade de la cathédrale.

La ligne B du tramway marque arrêt à proximité.

A voir à proximité

-La cathédrale Sainte-Croix
-La place du Martroi et sa statue équestre de Jeanne d'Arc, en allant vers l'Ouest




Magnifiques illuminations des tours de la cathédrale et de l’arrière de l'hôtel