vendredi 31 octobre 2014

jeudi 30 octobre 2014

mercredi 29 octobre 2014

PHOTOs en vrac - Au cœur de l'Autriche

Cœurs sur la promenade du Seeschloß Ort à Gmunden sur le lac Traunsee, Oberösterreich, Autriche


lundi 27 octobre 2014

PHOTOs en vrac - Eaux de jade

Les rives du lac Traunsee et une des tours du  Landschloß Ort à Gmunden, Oberösterreich, Autriche


TURQUIE - Index des articles

TURQUIE - Türkiye
Index des articles 
(cliquer sur les noms pour y accéder)


- Antalya, le port

- Chutes de Kurşunlu




La Méditerranée, port d'Antalya, Turquie


samedi 25 octobre 2014

CROATIE - Istrie - La basilique Euphrasienne de Poreč

 La Basilique Euphrasienne de Poreč
Byzance en Istrie****


Poreč est une petite ville de la côte occidentale de l'Istrie frontalière de la Slovénie et proche de Venise. L'ensemble épiscopal de la basilique Euphrasienne et de ses dépendances constitue l'édifice le plus remarquable de la ville. Il comprend, outre la basilique, un baptistère octogonal, un campanile et un atrium péristyle ainsi qu'un palais épiscopal.



 Le porche de la basilique et son revers

 Fronton de la basilique


L'atrium et le campanile


Un oratoire datant du IVème siècle et consacré à Saint Maur de Parentium, évêque martyr de la ville, a tout d'abord occupé le site. Les mosaïques retrouvées sous la nef datent de cet époque.

Euphrasius, évêque au VIème siècle, supervise l'édification de la basilique actuelle remplaçant l'ancien sanctuaire. De nouvelles mosaïques sont réalisées à cette époque sur les murs de l'abside par des artistes byzantins, la région passant entre les mains des Ostrogoths puis de Byzance en 539.


 La nef

Le chœur


Architecture

Le narthex permettant l'entrée dans la basilique, la relie également au palais épiscopal situé au Nord-Ouest. Le baptistère octogonal se situe à l'opposé de l'entrée de la basilique.

La nef, encadrée de deux vaisseaux latéraux, comporte deux séries de 9 colonnes de marbre à chapiteaux d'inspiration corinthienne et byzantine et reliées par des arcades de marbre gris. Le monogramme d'Euphrasius figure au sommet. Des incrustations de marbre dans les parties inférieures de l'abside donnent un aspect multicolore aux murs.



 Détails des arches ouvragées

Mosaïque du IVème siècle


Dans l'abside on découvre des stalles de marbre à  reliefs de dauphins, le trône de l'évêque occupe le centre du demi-cercle. La Vierge portant Jésus sur ses genoux occupe le centre de la mosaïque hémisphérique. De chaque côté un ange guidant les foules, à gauche trois martyrs anonymes auréolés, de l'autre côté Saint-Maur en tenue romaine dirigeant un groupe de 4 personnes : Euphrasius tenant sa basilique dans la main, l'archidiacre Claude et le frère d'Euphrasius accompagné d'un enfant. La mosaïque de gauche située sous l'hémisphère représente une scène de l'Annonciation à la Vierge, celle de droite, la Visitation. Au centre figurent Saint Zacharie, Saint Jean-Baptiste et un ange.




Le chœur et le ciborium


Dans la partie inférieure de l'arc de triomphe, il y a treize médaillons ronds :  le Christ est représenté comme Agnus Dei dans le médaillon central, de chaque côté six images de saints figurent avec leurs noms. Sur le fronton de l'abside on admire une mosaïque du Christ et les 12 apôtres dont les noms sont inscrits dans les auréoles. 

Les absides latérales comportent également des fragments de mosaïques. Les mosaïques extérieures de la basilique ont quasiment disparu.

Le ciborium de marbre a été ajouté en 1277 par Otto, évêque de l'époque. Le dais repose sur quatre colonnes élancées. Sa décoration reprend un des thèmes de l'abside : l'Annonciation. Dans l'angle gauche l'ange Gabriel lève le bras tout en avançant. Des arbres courbés occupent la partie centrale. A droite, Marie se tient devant un trône la paume droite ouverte et le visage baissé. Les anciennes colonnes byzantines surmontées de leur chapiteaux soutiennent le baldaquin de style vénitien.

Des fresques du XVème siècle subsistent par fragments sur les murs de la basilique. Une chapelle-mémorial se situe dans le coin Nord-Est.







Le ciborium et les mosaïques de l'abside


En bref...

Un patrimoine unique en Europe, point d'orgue de la visite de cette très jolie petite ville de la côte istrienne occidentale. 

 La basilique Euphrasienne est classée au patrimoine mondial par l'UNESCO.


Carte satellite d'Istrie (source Google)


Accès

- De Pula environ 55 minutes de route (60 km).

- De Piran en Slovénie il faut également moins d'une heure pour rallier Poreč.


L'abside lorsque le soleil pénètre par l'ouest en fin de journée


mercredi 22 octobre 2014

PHOTOs en vrac - Vltava épiée

Vue sur Český Krumlov d'une lucarne des fortifications du château, Bohême du Sud, République Tchèque


lundi 20 octobre 2014

BELGIQUE - Flandre - L'hôpital Saint-Jean de Bruges & le Musée Memling

  L’hôpital Saint-Jean de BRUGES & le Musée Memling
Silence ! Hôpital****


L’hôpital Saint-Jean (Sint-Jans-Hospitaal) est un ancien dispensaire du XIIème siècle (fondé en 1150). Il est situé dans la Mariastraat-Katelijnestraat. Il héberge le musée Memling, mais également des salles polyvalentes. Un canal, au bord duquel la terrasse de resto-bars lounge sont aménagés, traverse l’enceinte de l'hôpital.




 Les canaux de la ville traversent l'enceinte de l’hôpital

 
Une chapelle semblant suspendue au-dessus du canal peut être admirée de la Katelijnestraat, d'un petit pont enjambant la voie d'eau.



 La chapelle de l'hôpital

 Sculpture dans le parc

 Passage en embarcation sur le canal traversant l'hôpital


Le Musée Memling

L'entrée du musée se situe près de la porte donnant sur la rue Mariastraat-Katelijnestraat. Les anciennes salles des malades ont été converties en salles d'exposition. Parmi les œuvres de Hans Memling, peintre primitif allemand, on retiendra particulièrement la châsse de Sainte Ursule, l'une de ses pièces maîtresses. Les enluminures situées sur les quatre faces latérales décrivent les scènes de la vie et du martyre de la sainte et des 11 000 Vierges.



 La salle principale de l'ancien hôpital


Thématiques religieuses


Mais aussi médicales


 Ambulance à l'ancienne

 Expositions d’œuvres successivement religieuses et médicales

 La célèbre châsse de Sainte-Ursule et ses panneaux peints sur ses différentes faces par Hans Memling

Sainte Ursule protectrice

 L'Arrivée à Cologne

 L'Arrivée à Bâle

 L'Arrivée à Rome

 Martyre de Sainte Ursule

 Martyre des Onze Mille Vierges

Retour de Bâle
  

D'autres œuvres de Memling, dont le Mariage Mystique de Sainte Catherine, sont présentées dans le musée dans lesquels les thèmes christiques et hagiographiques prédominent.



Adoration des Mages

Adoration des Mages

Descente de Croix

Descente de Croix

Vierge à l'enfant

 Dormition de la Vierge


La chapelle de l'hôpital abrite le Triptyque de Jean-Baptiste et de l'évangéliste (également appelé Mariage Mystique de Sainte Catherine) datant de 1479 et qui représente Jésus enfant passant un anneau au doigt de Sainte Catherine. Le panneau gauche représente la décapitation de Saint Jean-Baptiste, celui de droite Saint Jean l'évangéliste  sur l'île de Patmos.


 L'autel de la chapelle de l'hôpital


 Le triptyque "Le Mariage Mystique de Sainte Catherine"  de Hans Memling


 Les panneaux peints au revers des battants


 Ex-votos à l'effigie d’organes, offerts par les fidèles guéris de leur maladie


La pharmacie

Elle occupe le petit cloître à droite de l'entrée principale. Elle date du XVIIème siècle. Elle se visite avec le billet conjoint au musée Memling.
 

 La cour intérieure de la pharmacie




 La grande salle de la pharmacie de l'hôpital


En bref...
 
L'hôpital Saint-Jean de Bruges est, avec le Béguinage, l'endroit le plus serein de la ville, ce qui n'est pas peu dire. Plongée dans l'architecture typiquement flamande et dans l'art pictural des primitifs allemands et flamands. Les photos de cet article ont été prises en septembre 2014.


  Le centre historique de Bruges est classé au patrimoine mondial par l'UNESCO.


 La cathédrale Saint-Sauveur à l'arrière de bâtiments de l'hôpital


 L'église Sainte-Marie surplombant les bâtiments


Carte satellite de Bruges (source Google)
 

Accès

l’hôpital et le musée sont très centraux, vous n'aurez aucun mal à les repérer, face à l'église Notre-Dame (Onze-Lieve-Vrouw). Accès à pied, bien sûr ! La cour de l'hôpital reste ouverte en soirée, l’occasion d'admirer les magnifiques éclairages des bâtiments de l'hôpital et des clochers de Bruges !


 Dernier coup d’œil nocturne à Sainte-Marie