mercredi 3 décembre 2014

FRANCE - Picardie - Abbaye Saint-Jean-des-Vignes de Soissons

Abbaye Saint-Jean-des-Vignes de Soissons
Façade bouche-bée ****

Fondée en 1076 sur le mont Saint-Jean par Hugues le Blanc, l’abbaye se développe surtout au cours des XIIIème et XIVème siècles. Comme la plupart des édifices religieux, elle subit les vicissitudes de la Guerre de Cent Ans, des conflits avec les Huguenots et de la Révolution Française au cours de laquelle l’abbaye finira en carrière de pierre.


La silhouette étrange de l'abbatiale à l'approche de l'abbaye


Saint-Jean-des-Vignes est surtout reconnaissable à la façade de son abbatiale gothique. Les portails sont ornés de motifs floraux. Au deuxième étage la rose est évidée et les statues latérales figurent des apôtres et des saints.



La façade gothique de l'abbatiale

Détail du 2ème étage de la façade

Au troisième et dernier étage culminent les deux tours. La tour sud, haute de 75 mètres, date de la fin du XVème (abbé Pierre de la Fontaine). Celle du Nord, haute de 80 mètres et particulièrement ouvragée, date du début du XVIème (abbé Nicolas Prud’homme).


La façade et une partie du réfectoire


Le réfectoire

Magnifique salle gothique à deux nefs séparées par sept colonnes. Elle est éclairée par sept doubles lancettes surmontées de rosaces.


Le réfectoire gothique


Le cloître

Datant  de la fin du XIIIème, il est très endommagé et incomplet. Il ne subsiste que quelques travées au sud et à l’ouest. Les chapiteaux sont ornés de motifs floraux.


L'arrière de la façade vue du cloître


En bref

Un endroit étonnant au cœur de Soissons, à quelques minutes à pied de la cathédrale de Soissons. La façade endommagée présente vraiment un aspect unique. À faire par temps clair pour profiter des perspectives à travers les lucarnes. Victor Hugo s’y est extasié comme il le fit à Jumièges ! L'abbaye héberge également le Musée-Arsenal, site d'expositions, et le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine.


L'une des salles voûtées souterraines

Façade du réfectoire


Accès

- De Paris, compter environ 100 km et 1h30 de route. Vous parcourrez essentiellement la nationale 2. Attention ! De nombreux radars sur la N2 et les restrictions de vitesse sont très sévères…


Carte satellite du sud de l'Aisne (source Google)


- De Reims environ 60 km et 1h de route par la N31. De Compiègne, prendre aussi la N31 mais vers l’Est : 40 km et 45 minutes de route. L'abbaye est en pleine ville près de la rive sud de l’Aisne.

- L'accès à l'abbaye est gratuit. Des visites guidées (payantes) sont organisées.


Carte satellite de Soissons (source Google)

On peut également se rendre à Soissons en train. La gare SNCF est à environ 1,8 km à pied de l’abbaye.


 Profil de la façade

Un dernier coup d’œil au réfectoire



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !