samedi 31 janvier 2015

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE - Prague - Ruelle d'Or du château

 La ruelle d’Or du château de PRAGUE
Balade chez les alchimistes ****

La Zlatá ulička ou Ruelle d’Or est un incontournable du château de Prague. Située à l’extrémité orientale de l’ensemble fortifié du château, elle regroupe un ensemble de petites maisons colorées alignées. Successivement salle des gardes du château (sous Rodolphe II), puis ruelle des alchimistes de la Cour, prise d’assaut par le peuple après le départ des Habsbourg, bureaux d’artistes (Kafka en particulier) et finalement boutiques d’artisanat de nos jours.



Vue générale de la ruelle d'Or

L'ancien cabinet de Kafka converti en café


Le côté "maisons de poupées" cache également une galerie médiévale à l’étage qui présente des collections d’armes et d’armures ainsi que la reconstitution d’une salle de torture… à l’autre extrémité on peut en général s’exercer au tir à l’arc sur un stand dédié à cette activité.



Les maisons colorées de la ruelle


On accède à la ruelle d’Or par son extrémité occidentale muni(s) d’un ticket d’accès au château. L’extrémité de la rue débouche immédiatement à proximité de la tour Dalibor et son cachot.



La galerie médiévale


En bref…

La ruelle, assez pittoresque en apparence, devient vite un cauchemar quand elle est envahie par les hordes de touristes (ce qui est fréquent !) : choisissez bien votre heure de visite !

 Le château et ses différentes sections sont classées au patrimoine mondial par l'UNESCO.




Collections d'armes et d'armures

Voir aussi

-L’article sur la cathédrale Saint-Guy.



Plan satellite du château de Prague (source Google)


Accès

-En métro par la ligne Verte, station Malostranská puis en montant la rampe sud, magnifique vue sur Prague.

-Les tramways 1, 8, 12, 18, 20, 22 et 91 mènent à la station de métro.

-Par la station Hradčanská‎, ligne Verte également, on accède au château par le nord en traversant les Jardins Royaux.

-Tramways 22 et 91 pour accéder également au nord du château.



La salle de torture...


PHOTOs en vrac - Hors Garabit

Le viaduc de Garabit en hiver à Ruynes, Cantal (15), Auvergne


jeudi 29 janvier 2015

lundi 26 janvier 2015

samedi 24 janvier 2015

PHOTOs en vrac (Mystère) - Le Comte est bon !

Où cette photo a-t-elle été prise ?


Il s'agit de trouver tous les éléments suivants :


1-Pays : France (Jacqueline)

2-Région (administrative) : Pays de la Loire (Geneviève)

3-Département : Vendée (Hélène)

4-Ville : Fontenay-le-Comte

5-Lieu précis : Château de Terre-Neuve (Hélène)


Bravo en particulier à Hélène pour sa participation acharnée !


PHOTOs en vrac - Flamenco rosado

Flamant rose au Loro Parque de Puerto de la Cruz, Tenerife, Canaries, Espagne


jeudi 22 janvier 2015

FRANCE - Picardie - La cathédrale d'Amiens

La cathédrale d'Amiens
Capitale picarde *****

Amiens, préfecture de la Somme (80) et capitale régionale de Picardie, est célèbre pour sa cathédrale, la plus vaste de France ! La capitale picarde se situe sur le fleuve Somme à environ 70 km de son embouchure : la Baie de Somme.


La cathédrale Notre-Dame d’Amiens

Archétype gothique classique, elle impressionne en particulier par son volume intérieur et la richesse de sa façade. Son édification s’effectue entre 1220 et 1288 sur le site d’une ancienne cathédrale romane du XIIème siècle, détruite pas un incendie. Les tours sont postérieures : 1366 pour la tour sud et 1401 pour la tour nord. Relativement épargnée par la Révolution, elle est partiellement restaurée par Viollet-le-Duc au milieu du XIXème. Les deux Guerres Mondiales, et la seconde en particulier, ruinèrent la ville d’Amiens. La cathédrale fut en grande partie épargnée.



Vue générale de la façade occidentale

La rosace


La partie supérieure de la façade


La façade occidentale et l’extérieur

D’architecture classique, elle comporte deux tours et trois portails. La flèche se trouve à la croisée du transept et de la nef. La cathédrale présente une longueur de 145 mètres pour une largeur de 70 mètres (transept). Sa flèche culmine à près de 113 mètres, sa tour sud à près de 62 mètres et sa tour nord à plus de 68 mètres. La façade occidentale, quant à elle, s’étale sur près de 49 mètres de large.





La galerie des Rois


L’unité de style de cette façade est particulièrement remarquable. Le niveau inférieur est, bien sûr, celui des trois portails. Il est surmonté par la galerie des Rois, elle-même surmontée par un troisième niveau : celui de la rosace. Les deux tours, reliées par la galerie des Sonneurs, encadrent le niveau de la rosace.
La tour nord, achevée tardivement (1402) présente des éléments gothiques flamboyants. De nombreuses statues de saints et de souverains l’ornent. La tour sud est de dimension plus réduite (6 mètres de moins), elle comporte un cadran solaire sur sa façade sud.









Les tympans des portails gauche, central et droit




Détails des portails et des trumeaux


Le portail de gauche est dédié à Saint-Firmin. Les éléments hagiographiques y sont figurés accompagnés de représentations d’autres saints et évêques. Le tout est encadré par des médaillons figurants les signes du zodiaque associés aux activités saisonnières. Le portail central consacré au Christ est appelé portail du Sauveur. Le portail de la Mère-Dieu, à droite, est orné au trumeau d’une représentation de la Vierge à l’Enfant. Y sont également figurées des scènes en rapport avec l’Annonciation.







Détails de la façade occidentale


Le zodiaque


Intérieur

La nef

Vertigineuse, elle s’élève à 42,5 mètres (33 mètres seulement pour Notre-Dame-de-Paris). Les grandes arcades sont surmontées d’un triforium puis de verrières d’une douzaine de mètres de hauteur. L’ensemble est assez clair du fait de l'absence de certains vitraux colorés dans cette nef et de la présence du triforium, ajouré à proximité du chœur. Ce dernier comporte un déambulatoire et sept chapelles rayonnantes.



L'immense volume de la nef et du chœur

Gisant en bronze


Le chœur 

Il est particulièrement renommé pour ses stalles en bois sculpté datant du début du XVIème. Elles illustrent, par la présence de plusieurs centaines de scènes et plusieurs milliers de personnages, des passages de l’Ancien et du Nouveau Testament.



Le maître-autel du chœur

La nef vue du chœur



Les miséricordes

Détails d'une sculpture des stalles


La nef comporte également des chapelles latérales dédiées à différents saints ainsi que les gisants en bronze d’Évrard de Fouilloy et de Geoffroy d’Eu, bâtisseurs de l’édifice. Les grandes orgues, sous la rose de la Mer, comporte un buffet en chêne.



Vitraux d'une des chapelles du déambulatoire

Le chœur vu de la nef


Le transept et la clôture du chœur

Dans les bras du transept on admire des hauts-reliefs colorés évoquant Saint-Jacques, la chapelle Saint-Pierre-et-Saint-Paul, la chapelle Saint-Sébastien. Le chœur est délimité par une clôture en pierre sculptée et polychrome. On y découvre la vie de Saint-Firmin (XVème) et l’histoire de Saint-Jean-Baptiste (XVIème).




Les grandes orgues et la "Rose de la Mer"

L'une des scènes de la clôture du chœur, vie de Saint-Firmin

Statue de la Vierge dans l'une des chapelles latérales


En bref…

Cathédrale incontournable de par sa taille (la plus vaste de France) et de par la qualité de son architecture et de ses décorations ! Un « ancien » propose une visite guidée émouvante du chœur et de ses majestueuses stalles, à certaines heures… La cathédrale est magnifiquement éclairée tous les soirs de l'année. En été s'y ajoutent des projections polychromes reproduisant les peintures d'origine.


Gisant polychrome de la clôture du chœur

La croisée du transept


À voir à proximité

-Les anciens quartiers médiévaux

-Le jardin de l’ancien évêché

-Le musée de l’hôtel de Berny, consacré au mobilier et aux salons d’époque




La nuit, la cathédrale est très bien mise en valeur !



Carte satellite de la région d'Amiens (source Google)


Accès

-De Paris en 1h45 pour parcourir les 140 km par l’A115 puis l’A16.

-De Lille en 1h40 pour parcourir les 140 km par l’A1 puis l’A29 ou bien les 120 km par A1 en sortant à Bapaume direction Albert.


Les illuminations d'été

Chaque été se produit un miracle ! La cathédrale retrouve à la nuit tombée ses couleurs d'origine grâce à des projections lumineuses calculées au millimètre près. Le spectacle se passe de commentaire...











Festival de couleurs sur la façade occidentale !