mardi 10 mars 2015

CHINE - Pékin - La Grande Muraille à Mutianyu 慕田峪长城

 La GRANDE MURAILLE de CHINE à MUTIANYU 慕田峪长城
Le "dragon" des champs ****

La Grande Muraille 长城  (Chángchéng) est un ensemble de constructions militaires chinoises bâties, détruites et rebâties sur plus de 2000 ans. On désigne sous le nom de « Grande Muraille » la partie construite sous les Ming qui part de Shanhaiguan 山海关  dans la province du Hebei 河北  à l’Est, pour arriver à Jiayuguan 嘉峪关 dans la province du Gansu 甘肃 à l’Ouest.



 L'accès au téléphérique

 Sponsor !

 Stèle indicative

Le téléphérique qui donne accès à la section Ouest du site


La longueur totale des murs avoisinerait les 6300 km, à noter que de nombreuses sections se sont effondrées et se résument à des tas de terre. La Grande Muraille est surnommée par les chinois « La longue muraille de dix mille li » 万里长城 (wàn lǐ chángchéng). 

 Depuis 1987 la muraille de Chine (dont ce secteur) est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.




Le dragon parcourt les collines

Les tourelles


Les escaliers facilitent la descente ou la montée sur certains tronçons

Histoire

-221, marque le début du règne de Qin Shi Huangdi, premier empereur chinois. Il entreprend la construction d'une grande muraille au-delà du Fleuve Jaune pour se prémunir des attaques des tribus Xiongnu du nord-ouest. C'est principalement sous le règne de Wudi, empereur Han, que la construction de la Grande Muraille reprend de façon significative : environ 1000 km supplémentaires sont ajoutés. La muraille est ensuite restaurée et prolongée sous la dynastie Ming puis à nouveau restaurée sous les Qing.



La hauteur des murs pouvait décourager les assaillants

Le téléphérique vu par une "fenêtre" d'une des tourelles

Attention à la chute !

L'intérieur d'une tourelle

Les basses montagnes de la région de Mutianyu

La muraille serpente sur les crêtes

A distance du site principal, on peut observer des sections endommagées de muraille


Architecture

La Grande Muraille représente la plus longue construction humaine au monde. Elle n’est pas pour autant visible de la Lune puisque sa largeur n’excède pas 7 mètres ! Sa hauteur de 5 mètres au minimum, atteint 17 mètres sur certains tronçons. Des tours de guet la jalonnent sur quasiment toute sa longueur.




Perspective le long du chemin de ronde et à travers les créneaux


Trajet sinueux

Tourelle que l'on peut visiter de l'intérieur et également accéder au toit crénelé

Lieu privilégié pour réaliser des photos de mariage !

Tourelles relativement proches dans ce secteur


La section de Mutianyu 慕田峪

On pourrait traduire le nom chinois du secteur par "La Vallée où on observe les Champs"Cette section de la muraille se situe à environ 70 km au Nord de la capitale. Elle protégeait particulièrement le secteur des tombeaux Ming situé à proximité. Ce tronçon de muraille est en excellent état de conservation, datant de 1569, d'autres constructions l'ont précédé. Le granite constitue, ici,  le matériau de construction pour un édifice atteignant en moyenne 7 à 8 mètres de haut. Les tourelles miradors, distante de 100 mètres en moyenne sont, sur ce secteur, plus denses qu'ailleurs. Des créneaux encadrent le chemin de ronde des deux côté de la muraille.

Le téléphérique permet d'atteindre le pied de la muraille. Il ne reste que quelques marches à gravir. un "toboggan" (en fait un système de luge sur railles) permet de redescendre de la partie Est du site.








Perspectives innombrables sur les chemins de ronde et leur créneaux...


L'accès à ce secteur

N'hésitez pas à prendre un "tour" organisé pour la journée. L'accès en transports en communs n'est pas toujours aisé (il vaut mieux parler chinois). Le trajet en taxi est assez cher.

Prix d'entrée en 2015 : 45 yuans (RMB), réduit 25 yuans. Cliquez ici pour avoir accès au site de la muraille de Mutianyu.

Par exemple, en 2012 nous avons pris un "tour" à la journée en anglais avec transport en bus en petit groupe, visite d'un tombeau Ming, de la section de Mutianyu de la muraille, un déjeuner au restaurant et la visite de 2 magasins d'artisanat pour environ 320 yuans par personne (un peu plus de 45€ avec le cours actuel) avec Beijing Day Tours (demandez à la réception de votre hôtel).

Pour ceux qui aiment l’aventure je vous invite à découvrir notre voyage sur la muraille de Simatai en 2010 par nos propres moyens... en cliquant ici !









 Encore d'autres perspectives à l'Ouest de la Tour n°14


En bref...

Plus loin de Pékin que Badaling et donc moins touristique, cette section est en revanche plus proche que Simatai : Donc plus facile d'accès mais moins sauvage. Certainement un bon compromis pour une découverte de la muraille !



Chameau de Bactriane au pied de la muraille


7 commentaires:

  1. Que de perspectives spectaculaires ! Ça donne envie de voir le site...Comme tu l'as écrit, ça ressemble à un dragon qui franchit les montagnes !

    RépondreSupprimer
  2. Vos photos sont très belles et me rappellent de beaux souvenirs.
    J'ai été deux fois à la muraille Chine, une fois à Badaling et une fois à Simatai et j'ai une préférence pour Simatai car bien que plus compliqué d'accès c'est beaucoup moins touristique et les paysages sont plus "naturels".

    ps: vous avez eu de la chance d'avoir un si beau ciel bleu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo pour ton blog riche en infos pratiques.
      Beau ciel bleu à Mutianyu, un peu plus brumeux à Simatai...
      A bientôt.

      Supprimer
  3. Vraiment impressionnante cette muraille de Chine !
    Le dromadaire me fait penser à un tout autre animal que nous avons vu hier au cinéma : "Le dernier loup" (Mongolie) dans des paysages de toute beauté .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un chameau Hélène ! :)
      Les dromadaires sont en Afrique ;)

      Supprimer
    2. Oui !!! C'est comme les chèvres et les brebis que je confonds , je suis très approximative !!! L'essentiel est de ne pas confondre les gens , chacun est unique ...

      Supprimer
    3. Chameau avec "Ch" comme Chine !

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !