lundi 25 mai 2015

ITALIE - Rome - Le Colisée

 Le Colisée de Rome
Colossal !


Histoire

La construction de cet amphithéâtre de la capitale romaine ne débute qu'en 72 apr. J.-C . sous Vespasien, remplaçant un autre édifice qui brûla en 64. Une partie de son financement viendrait de la campagne de Judée.  Il est inauguré en 80 par des jeux s'étalant sur plusieurs mois.


L'enceinte intérieure, actuellement visible de l'extérieur

 Vestiges des enceintes intérieure et extérieure

Détail de la façade extérieure


Il hébergeait les combats de gladiateurs, des naumachies (batailles navales théâtralisées), des drames mythologiques... L'avènement de l'ère chrétienne marque la fin des activités ludiques du lieu, en particulier à partir de 404. Au Moyen-âge, comme de nombreux autres sites antiques, ses pierres servent de matériaux de construction pour des bâtiments civiles ou religieux (Saint-Pierre de Rome). Outre les tremblements de terre, ce démantèlement progressif est responsable de la dégradation du monument.



 Enceinte extérieure au Nord

Enceinte extérieure au sud


L'Eglise néanmoins souhaite, ultérieurement, le transformer en lieu de souvenir des premiers martyrs chrétiens et divers projets son proposés. On le transforme, y édifie un chemin de Croix,... Sa restauration débute sous domination de l'Empire français à partir de 1807. Plusieurs restaurations s'en suivent aux XIXème et XXème siècles. La dernière restauration majeure (1995) permet d'ouvrir le site en quasi-totalité aux visiteurs.
Initialement amphitheatrum Flavium, le site ne prend le nom de Colisée (Colosseo) qu'à partir du Moyen-âge en raison de la proximité d'une statue colossale de Néron, disparue depuis.





Différentes vues permettant d'apprécier le volume et de voir la cavea, l'arène partiellement reconstituée et l'hypogée


Configuration

De forme ovoïde, c'est un bâtiment ne prenant pas appui sur une colline (à la différence des théâtres grecs). Ses dimensions sont impressionnantes : 189 mètres de long pour le grand axe et 156 pour le petit axe et une hauteur extérieure de 48 mètres. L'arène centrale mesure 83 sur 48 mètres. Le Colisée pouvait accueillir au minimum 50 000 spectateurs et probablement jusqu'à 75 000.



 L'enceinte intérieure et les différents niveaux de la cavea

Détail d'un couloir de la cavea


Les pierres, en travertin, sont assemblées sans mortier mais à l'aide d'agrafes de fer. Le tout est équilibré et solidifié par du tuf et un genre de béton. Le côté Nord de l'enceinte extérieur subsiste mais une large partie de l'actuel extérieur est en fait constitué par l'enceinte intérieure d'époque. Trois étages d'arcades se superposent. Elles sont surmontées d'un attique fenêtré. Un velum suspendu par des mâts protégeait les spectateurs.



Sorties et vomitorium donnant accès à la cavea


Outre la porte principale empruntée par la parade, de nombreuses entrées sont ménagées dans les parois permettant la régulation des entrées et sorties mais également l'évacuation d'urgence.


 L'Arc de Constantin immédiatement à côté du Colisée

L'entrée des forums romains vue du haut du Colisée


Les gradins sont organisés de façon très hiérarchisée en cavea auxquels on accédait par des vomitoriums (ou vomitoria). Sous l'arène se trouve l'hypogée : Réseau de couloirs utilisé comme coulisses des spectacles aussi bien pour les gladiateurs que pour les animaux. De nombreuses machines permettaient en particulier de hisser certains animaux volumineux (éléphants) jusque dans l'arène.



Vestiges de mosaïques et de stèles


Des bâtiments annexes ont été bâtis à proximité du Colisée tels que les écoles d'entrainement des gladiateurs (Ludus Magnus), armureries, sanitarium,... L'Arc de Constantin figure parmi les édifices remarquables à proximité de l'amphithéâtre.




Statues et bustes impériaux présentés dans les parois du Colisée


En bref...

Attraction touristique majeure de Rome, la visite du Colisée donne l'occasion, grâce à l'énorme travail de restauration, de retrouver un peu de la grandeur passée de la ville. Des objets et statues sont exposées dans les salles des parois et dans les sous-sols. Egalement quelques projections de vidéos didactiques. Si vous allez à Rome : A ne manquer sous aucun prétexte !

Les abords du Colisée sont magnifiques la nuit, et les éclairages mettent bien en valeur le monument. N'hésitez pas à y aller après le coucher du soleil !

 Le Colisée est classé avec le centre historique de Rome au patrimoine mondial par l'UNESCO


Magnifique la nuit !



Carte satellite du quartier des forums et du Colisée


Accès

Relativement central, le Colisée est desservi, bien sûr, par la station Colosseo ! Itinéraire immanquable à pied : La Via dei Fori Imperiali qui relie la Piazza Venezia au Colisée en traversant les forums romains et impériaux !


Le Colisée la nuit : impérial !



jeudi 21 mai 2015

mardi 19 mai 2015

FRANCE - Bretagne - Les rochers de Trégastel

Les rochers de Trégastel
Granite rose et eaux turquoise ****


 Esquifs sous un ciel de mercure



La plage rocheuse de Trégastel sous un ciel couvert qui ajoute à la poésie du lieu


Trégastel est une petite ville des Côtes-d'Armor (22) en Bretagne nord, réputée, à juste titre, pour ses chaos granitiques. Elle appartient à la Côte de Granite Rose.



 Empilements


 Relief de côte...

 Relief de rocher


 Le célèbre "Tas de crêpes" formé d'empilements rocheux



 Au loin à droite, le rocher appelé "le dé" en raison de sa forme cubique




Interstice


En bref...


Un concentré de la célèbre Côte de Granite Rose, un moment  de poésie hors du temps... Allez-y hors saison touristique pour y capter toute l'âme du lieu ! Les clichés de cet article ont été réalisés en juin 2012.





 Langueur sans fin des chaos figés


Carte satellite de la région de Trégastel (source Google)

Accès

- Comptez 1h30 et 105 km pour arriver de Brest par l'E50.
- 1h50 de Rennes pour parcourir les 175 km de trajet par l'E50.



Les eaux turquoise et les rochers rosés