vendredi 24 juillet 2015

FRANCE - Lorraine - La cathédrale Saint-Étienne de Metz

La cathédrale Saint-Étienne de METZ
Lanterne du bon Dieu ****

La construction de la cathédrale gothique débute en 1220 sous la direction de Conrad de Scharfenberg, évêque de Metz, sur le site d'édifices plus anciens, dont un oratoire préroman datant de la première moitié du Vème siècle. Une rotonde préexistante, la collégiale Notre-Dame-la-Ronde (1186), s'intègre à l'ensemble. L'édification du monument s'achève en 1552. Cette longue période de construction résulte des difficultés de financement de celle-ci.



Le volume de la cathédrale vu du Nord

 La cathédrale vue du Sud et la tour de la Mutte en travaux (2012)

 La façade occidentale

Le tympan du portail occidental


Architecture extérieure

La pierre de Jaumont, matériau local, donne son aspect doré à l'édifice. La façade occidentale est flanquée de deux tours : La tour Nord culmine à 69 mètres et celle de la Mutte , au Sud, à 90 mètres. L'ensemble sculptural est particulièrement fourni sur les portails, celui de la Vierge en particulier. La façade occidentale fut remaniée dans un style néoclassique par Jacques-François Blondel afin de déplacer l'accès principal qui se situait, comme aujourd'hui au Sud, côté Ouest. Au cours de l'annexion allemande, Paul Tornow, remanie ce portail occidental dans le style néogothique en pierre de Jaumont qu'il fait orner par des sculptures d'Auguste Dujardin. Le Jugement Dernier en constitue le thème principal.



 Partie supérieure du croisillon Sud du transept

 Le portail de la Vierge










Détails des nombreuses statues du portail de la Vierge


L'entrée actuelle se fait par un portail latéral (Sud) dit Portail de la Vierge appartenant à l'ancienne rotonde, sur la Place d'Armes, et relatant les épisodes de la vie de MarieDes arcs-boutants soutiennent les parois externes. Le bâtiment couvre une surface d'environ 3500 m².




Détails sculptés extérieurs

Le chevet de la cathédrale et ses arcs-boutants

 La statue du général Fabert sur la Place d'Armes

Sculpture commémorative à l'angle Sud-Ouest de la cathédrale


Architecture intérieure

La sobriété des colonnes renforce l'impression de hauteur de la nef qui culmine à plus de 41,40 m. Les arcs brisés et les croisées d'ogive sont caractéristiques du style gothique. Les vitraux, couvrant une surface de près 6500 m² (plus grande surface vitrée de France), sont particulièrement impressionnants. On y retrouve des œuvres de Hermann de Münster (XIVème siècle), ainsi que de Théobald de Lixheim et Valentin Bousch (artistes verriers du XVIème). Des artistes plus contemporains ont contribué à réaliser de nouveaux vitraux suite aux destructions occasionnées par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale : Marc Chagall ou encore Jacques Villon. On surnomme la cathédrale Lanterne du bon Dieu en raison de ses immenses surfaces de vitraux.



 Vertige des hauteurs dans la nef

 Chapelle latérale

La chaire dans la nef



Quelques uns des vitraux


Les monuments funéraires abritent les sépultures des anciens évêques de Metz : le cardinal de Givry et Paul Dupont des Loges. Le trésor présente des objets précieux de culte dont la supposée chape de Charlemagne. La crypte se visite également.




L'orgue dans le croisillon Sud du transept





Le transept et ses vitraux


En bref...

Moins connue que ses cousines picardes, la cathédrale de Metz brille par la qualité de ses vitraux et la hauteur de sa nef (légèrement inférieure à celle d'Amiens).




 Perspectives sur les voûtes




 Éléments en vrac de la décoration

 Le baptistère

Bougies votives dans une chapelle latérale


Accès

- L'entrée s'effectue par le portail sud sur la Place d'Armes. Il est relativement aisé de stationner son véhicule aux abords de la cathédrale en extérieur ou dans les parkings souterrains. N'hésitez pas à chercher une place de l'autre côté de la Moselle en cas de difficultés à proximité de la cathédrale.

- Metz se situe à 3h de route et 325 km de la Porte de Bercy à Paris par l'A4 puis l'E50.


La place de Chambre coincée entre la cathédrale et la Moselle


7 commentaires:

  1. Excellent article , cathédrale qui vaut la peine d'être admirée et re-admirée sous toutes ses coutures (comme les "les détails" vus de près) .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pris que quelques uns de ces détails, mais la visite vaut le détour :)

      Supprimer
  2. Article intéressant sur une cathédrale pleine de charme, aux jolies teintes et très bien conservée !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !