samedi 5 septembre 2015

ALLEMAGNE - Rhénanie-Palatinat - La cathédrale Saint-Pierre de Trèves

 La cathédrale SAINT-PIERRE de TRÈVES
Tunique médiévale ? ***


De culte catholique, la cathédrale de Trèves (Trierer Dom) est édifiée entre 1235 et 1270, ce qui en fait l'une des premières achevées en Allemagne, malgré des ajouts postérieurs multiples. Elle jouxte l'église Notre-Dame, cliquez ici pour découvrir cette dernière.



Façade de la cathédrale avec ses deux tours

La tour Nord

La tour Sud


 Façade occidentale et ses tours


La tour Sud


Des bâtiments d'époque romaine se situent sous la cathédrale. Offerts par Hélène, mère de l'empereur Constantin, à l'évêque de Trèves Agritius. Celui-ci fait édifier une première basilique chrétienne abritant la Sainte Tunique au cours de la première moitié du IVème siècle. Son successeur, Maximin de Trèves, est à l'origine de l'extension du site et de la construction d'autres basiliques voisines, dont le "bâtiment carré".



Contre-plongée sur les tours

La tour Sud de nuit

Le chevet vu du Nord

Le chevet vu de l'Est


Porte en bronze et heurtoir


Egbert restaure l'édifice religieux, pillé par les Normands, à la fin du Xème siècle. Poppon de Babenberg, archevêque de la ville, ordonne l'agencement d'une crypte. Le chœur roman est ajouté vers 1196. L'église Notre-Dame, bâtie entre 1235 et 1270, prend la place de la basilique Sud qui est alors rasée. On surélève les tours au milieu du XIVème siècle. La tour Sud-ouest est à nouveau élevée en 1515.


Une restauration baroque a lieu dans la deuxième moitié du XVIIème. Une chambre sacrée est ajoutée au cours de la première décennie du XVIIIème afin d'abriter la relique sacrée. Endommagée au cours de la Seconde Guerre Mondiale, les travaux de restauration de la cathédrale sont achevés en 1974.





 Arcs et croisées d'ogives

 Autel secondaire dédié à l’archevêque Jean Hugo


Encorbellement baroque dans l'hémi-dôme de la façade occidentale

 Nef latérale Sud


Les grandes orgues


L'authenticité historique de la Sainte Tunique de Trèves, comme pour la plupart des reliques de cette époque, fait débat. Des restaurations successives autour des fibres originelles de tissu ne laissent aujourd'hui que peu d'éléments de l'époque supposée de sa création.



 Le chœur et le maître-autel

 La nef vue de la gauche du chœur



En bref...

A visiter conjointement avec l'église Notre-Dame, sa voisine et sa jumelle historique. Le jour de notre visite un rassemblement religieux autour de la Sainte Tunique ne nous a pas permis de faire une visite complète de l'édifice. Je n'ai donc pas de cliché de certaines parties de la cathédrale, du cloître ou de la crypte. L'occasion d'y retourner un jour !

  La cathédrale de Trèves est classée au patrimoine mondial par l'UNESCO.


A voir également à Trier
(cliquez sur les noms pour accéder aux articles)


- L'amphithéâtre romain
- L'église Notre-Dame, accolée à la cathédrale
- Un panorama sur la ville et la Moselle
- La Porta Nigra romaine






Tombeau d'évêque


Carte satellite de la région de Trier (Source Google)


Accès

- De Luxembourg City seulement 38 minutes et 45 km par l'autoroute A1 (Luxembourgeoise).

- De Metz environ 1h20 et 110 km en prenant l'A31 via Thionville puis Luxembourg City.


 La cathédrale et Notre-Dame vues des hauteurs de la ville

la cathédrale trône la nuit au cœur de Trèves


3 commentaires:

  1. Encore un article bien intéressant et richement illustré

    RépondreSupprimer
  2. Trèves est une ville qui gagne à être visitées par les "voisins français". Cette église en est un des (nombreux) points d'intérêt !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !