dimanche 6 septembre 2015

FRANCE - Pays de la Loire - Abbaye de l'Épau

L'abbaye de la Piété-Dieu de l'ÉPAU
Joyau cistercien manceau ****



L’entrée du site

 Bras de l'Huisnes formant un canal

 Le logis des hôtes

Extrémité Ouest du logis

Le logis abbatial à droite


Vue rapprochée du logis abbatial


Fondée en 1229 par Bérengère comtesse de Navarre, reine veuve de Richard Cœur de Lion, l'abbaye cistercienne de l'Épau se situe sur la commune d'Yvré-sur-Sarthe près du Mans. Détruite pendant la Guerre de Cent Ans, en 1365. Guillaume de Bonneville entreprend sa reconstruction dès l'année suivante. Comme la plupart des bâtiments religieux, l'abbaye est acquise comme bien national à la Révolution. Son usage devient utilitaire. Elle servira de blanchisserie de toile puis d'exploitation agricole. Elle est acquise en 1959 par le département de la Sarthe. Une restauration massive s'en suit afin de restituer sa configuration des XIIIème et XIVème siècles.


Le logis des hôtes

Une fois passée l'entrée du site, c'est le premier bâtiment que l'on aperçoit. Ses murs sont consolidés par des contreforts. Il était destiné à accueillir les pèlerins ou les hôtes de passage.


Le logis abbatial

De style XIIIème siècle, il forme un angle avec le précédent, comblé par l'extrémité Sud du scriptorium.



 Le cloître fermé au Nord par l'abbatiale

 Axe principal du site (Nord-sud) comprenant le chapitre, le passage des moines et le dortoir

Perspective sur la paroi Est de l'ancien cloître (nef de l'abbatiale)

Ancienne fontaine centrale du cloître


Le cloître

On le découvre en contournant le logis des hôtes par la gauche. Il est incomplet mais comporte encore les doubles corbeaux de pierre de la charpente du toit en appentis. Il a probablement été remanié au XVIIIème et partiellement détruit. Il est fermé au Sud par le bâtiment des hôtes et le chauffoir, à l'Est par l'axe principal du complexe (dortoir, passage des moines, chapitre et sacristie) et au Nord par le la nef de l'église abbatiale.



 Le tympan à l'Agneau mystique au-dessus d'une issue de la nef de l'abbatiale vers le cloître


 Double porte en ogive de la sacristie


Fenêtre en ogives bigéminées de la salle du chapitre


La salle capitulaire ou chapitre

Il contient le gisant de la reine Bérengère de Navarre sous une croisée d'ogives reposant sur 4 colonnes centrales octogonales.



 La salle du chapitre

 Le gisant de Bérengère de Navarre


 Détails du gisant

Le cloître vu de l'intérieur du chapitre


Le chauffoir

Seule salle chauffée de l'abbaye, il comporte une grande cheminée. Il s'intercale entre le cellier et le scriptorium. Les encres utilisées dans le scriptorium était tiédies ici avant d'être utilisées dans le pièce voisine.


Le scriptorium

Comportant, au Sud, une niche de communication avec le chauffoir, et bénéficiant donc un peu de sa chaleur en hiver, il est de forme rectangulaire avec plafond à croisées d'ogives de six travées.



 Le chauffoir et sa cheminée

Le scriptorium, salle d'exposition


La sacristie

Plafond également en croisées d'ogives de 2 travées sur 3 reposant, ici sur 2 colonnes centrales en grès à chapiteaux carrés. Des colonnettes au nombre de 10 se fondent dans les cloisons. Elle comporte un accès à l'église.

Passage des moines

Large d'une travée, il faisait communiquer cloître et jardin.

Le dortoir

Situé à l'étage, il comporte un escalier d'accès à l'église au Nord et à l'opposé un accès à la chambre de l'abbé. Salle de 43 mètres de long et 11 de large, fenêtrée de 25 ouvertures, elle comporte une voûte en bois de plein cintre.



 L'église abbatiale vue du Nord

 Le chevet de l'église abbatiale

 Le bras Sud du transept

Autre vue du bras sud


L'église abbatiale

Accès par une porte surmontée d'un tympan sculpté figurant l'Agneau mystique dans un trèfle quadrilobé et qui débouche dans la partie Sud du transept. La nef est inachevée et le transept paraît volumineux. Six chapelles s'ouvrent dans celui-ci. Un autel polychrome remarquable du XIIIème se situe dans l'une des chapelles du croisillon Nord du transept.



 Entrée par la nef inachevée

 Le chœur épuré et sa rosace fermant la nef

 Bras sud du transept

 Croisée du transept Sud et de la nef

Chapelle du transept

 Chapelle dans le bras Nord

Autel polychrome dans le Nord du transept


En bref...

Assez méconnue, l'abbaye royale de l'Épau est pourtant l'une des mieux conservées de France. A ne pas négliger si vous passez dans le secteur du Mans !


Accès & infos pratiques

- Seulement à 4,5 km du centre ancien du Mans, soit moins de 10 minutes de trajet en voiture.

- A environ 1h de route d'Angers (105 km) par l'A11 direction le Mans.

Attention pour les GPS, l'abbaye se trouve à l'adresse suivante : Abbaye de l'Épau Route de Changé 72530 Yvré l’Evêque et non pas sur la commune du Mans !

Visites guidées les weekends en juillet et août.

Tarif d'entrée adulte : 2,30 €
Réduit : 1.50 €

Pour plus de détails, cliquez ici pour accéder au site de l'abbaye.



 Cadran solaire contemporain dans les jardins

Sculpture contemporaine et logis abbatial



5 commentaires:

  1. Encore un article savoureux à découvrir et qui rendra sûrement service aux visiteurs qui veulent découvrir cette perle ! Tes photos permettent vraiment de s'évader du quotidien !

    RépondreSupprimer
  2. C'est toujours un ravissement de visiter avec vous Julien , et de magnifiques photos y contribuent !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne fais que livrer l'histoire et les images d'un endroit magnifique :)

      Supprimer
  3. Belle découverte que cette abbaye fort heureusement restaurée. On se croirait presque transportés à cette lointaine époque !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !