samedi 31 octobre 2015

FRANCE - Bretagne - Dinan et sa basilique Saint-Sauveur

La basilique Saint-Sauveur de DINAN
Port sur la Rance ***


Dinan est une ville d'environ 10 700 habitants, située dans le département des Côtes-d'Armor (22), sur les bord de la Rance, en Bretagne.


Un peu d'histoire...

La construction de l'église remonterait à la période 1112-1123, sur ordre du seigneur local, Riwallon le Roux, à son retour de croisade. L'inspiration romane de l'architecture se teinte d'une influence byzantine autant dans la conception que dans les motifs de la décoration.


 La façade occidentale

 Le clocher vu du Nord-est

 Le chevet de la basilique qui donne dans le Jardin des Anglais


La basilique vue des remparts de la ville


La façade occidentale comprend trois porches séparés par des groupes de 5 colonnettes. Les deux portails latéraux sont aveugles, seul le central comprend une entrée. Un bœuf et un lion, tous les deux ailés et symbolisant saint Luc et saint Marc,  surplombent les arcades du portail. L'étage inférieur de la façade est d'époque romane. Une large baie est ajoutée au-dessus de la façade initiale.

 La façade occidentale

Détail du tympan central


La nef, initialement romane tardive, est élargie en 1480. Un bas-côté à 5 chapelles est ajouté au Nord. Au Sud, des fenêtres étroites sont percées au-dessus de l'ancienne partie romane. Les croisillons du transept sont également édifiés à la charnière des XVème et XVIème siècles. On adjoint un chœur avec déambulatoire à 9 chapelles rayonnantes au début du XVIème. Le clocher n'est ajouté qu'au XVIIème, il comprend actuellement 3 cloches. Le célèbre baldaquin du chœur prend place en 1712.


 La nef vue de l'entrée

 La nef vue du transept nord

 Chapelle latérale dédiée à Notre Dame des Vertus

Autel dédié à Notre Dame des Vertus

 Chapelle dédiée à la Vierge

 Le mur Sud et ses fenêtres étroites

 Le mur Nord avec une nef latérale et de larges fenêtres à vitraux (milieu du XIXème siècle)

L'orgue et la baie au revers de la façade occidentale


Réutilisée à la Révolution comme temple puis grange à foin, l'église fut à nouveau consacrée en 1800. En 1810 on installe le cénotaphe de Du Guesclin afin d'accueillir le cœur du connétable. Il comprend une pierre tombale et de l'urne de bronze contenant le cœur. En 1942, des vitraux modernes de Louis Barillet sont installés. L'église devient basilique en 1954.


 L'impressionnant chœur à baldaquin surmonté d'un crucifix

 Vu de la gauche

 Vu de la droite

Le pupitre en forme d’aigle en avant du chœur

En bref...

L'une des villes les plus charmantes de la Bretagne orientale, à l'écart de la côte mais avec un joli port sur la Rance. A voir également sur la commune : l'église Saint-Malo. Et surtout n'hésitez pas à vous promener sur les remparts et à descendre au port pour y manger une crêpe ou une galette et y boire une ou deux bolées, avec modération...


 Une visite à Dinan ne saurait se dérouler sans parcourir le chemin de ronde au sommet des remparts

 Ici, au-dessus de la rue du Petit Fort (dans sa partie haute)




 Les belles maisons à pans de bois qui bordent la rue du Petit Fort descendant au port

 Le petit port sur la Rance

Un classique breton : la crêperie


Accès

- Dinan se trouve à une trentaine de minutes au sud de Saint-Malo par la N176.

- Comptez une quarantaine de minutes (53 km) du centre de Rennes.


 Avec un peu de chance la lumière change et l'on peut découvrir la basilique avec des teintes mauve et rosée...


Lumière qui baigne aussi le port sur la Rance (rivière)


vendredi 30 octobre 2015

jeudi 29 octobre 2015

PHOTOs en vrac (mystère) - Démêler le vrai Dufau

Où cette photo a-t-elle été prise ?


Il s'agit de trouver tous les éléments suivants :


1-Pays : France (Beebop)

2-Région (administrative) : Picardie (Geneviève)

3-Département : Somme 

4-Ville : Amiens (Hélène)

5-Lieu précis : Fontaine du bassin Dufau (Midolu)



Bravo à tous pour votre participation !




LUXEMBOURG - Le château de Vianden

Le château de VIANDEN
Autre exil de Victor Hugo ****

Histoire

Pour découvrir l'histoire du château reportez-vous au site très complet en cliquant ici !


Visite du château

L'extérieur comprend une cour entourée de remparts formant un ensemble de 90 mètres de long.


 Le massif du château

 Le château vu de la ville basse

 Les hauts remparts

 Tour de guet

 Fortifications


 L'accès au château situé dans la cour

 La chapelle castrale

 Vue de la ville de Vianden du haut du château


La Salle des Cavaliers ou Salle d'Arme

C'est par cette salle que se fait l'accès au château pour la visite. Sa voûte gothique a double nef de 10 travées, date du XIVème siècle. Les armoiries de la famille Nassau-Vianden se situent au-dessus de la porte. Elle est décorée d'armures et d'armes de chevaliers. Elle s'ouvre à l'ouest sur la crypte archéologique.


 La salle des cavaliers

Armure de chevalier


La crypte archéologique

Elle héberge des maquettes représentant les différentes phases de construction du château. la salle a été dégagée lors de fouilles approfondies des couches médiévales du site. De nombreux objets entreposés y ont été découverts.


 Les maquettes de la crypte

Coffre à mécanisme d'ouverture complexe


La chapelle inférieure

On y accède en traversant les anciennes cuisines. Elle occuperait l'emplacement des restes d'un castel romain. Elle communique avec la partie supérieure par une ouverture centrale hexagonale.


L'ouverture hexagonale ménagée entre les deux étages de la chapelle


Le poêle des cavaliers

En revenant vers la salle d'arme on accède à une pièce voûtée, de style roman et gothique, à 4 travées et à pilier carré central.

La grande cuisine

Egalement reliée à la salle d'arme par un petit vestibule, c'est une pièce d'environ 10 mètres sur 8 datant du XIVème. Un énorme pilier carré central supporte les arcs doubleaux du plafond.



La grande cuisine et ses fenêtres Renaissance


La salle à manger

Elle relie la grande cuisine à la crypte. Elle comprend des éléments romans (arcatures) ainsi qu'une cheminée du XVIIème. Des meubles et tapisseries y sont exposés.


La salle à manger


Le puits

Voisin de la grande cuisine, il se situe à l'opposé de la salle à manger.

La Salle des Chevaliers

Immense salle qui s'est effondrée sous son propre poids au XIXème, sa restauration constitua un défi architectural. Des poutres en béton renforcent actuellement sa structure supérieure sans toucher les voûtes. Elle comprend 5 travées et certaines de ses clefs-de-voûte d'origine ainsi qu'une vaste cheminée à fronton de bois.


La vaste salle des chevaliers et ses voûtes

Vue opposée de la salle


La terrasse

Espace extérieur donnant accès à l'étage supérieur on peut y admirer un magnifique panorama sur la ville.


Panorama sur la ville, sous les étendards


La chapelle supérieure

Située au-dessus de la chapelle inférieure avec laquelle elle communique par un genre de puits hexagonal, bien que sa structure soit décagonale (sur le plan de la tour primitive). Sa toiture gothique est un ajout postérieur. Sa polychromie a été restaurée selon les données obtenues après une étude minutieuse.


 La chapelle supérieure et sa polychromie restaurés

Le chemin de ronde qui ceint la chapelle


La Galerie Monumentale

Certainement l'une des pièces les plus impressionnantes du château, il s'agit d'une pièce de 28 mètres de long et d'une moyenne de 8 mètres de largeur (en fait irrégulière). Son originalité réside dans le fait qu'elle comporte des ouvertures sans vitre :  6 du côté vallée (Est) et 4 à l'Ouest. La vue est bien sûr remarquable sur les environs.


 La galerie monumentale (côté vallée)

Fenêtre ouverte sur l'extérieur


La salle des banquets

Salle d'apparat, elle est chauffée par une cheminée du milieu du XVème, meublée et comporte les armoiries seigneuriales.


Salle des banquets et sa cheminée


La chambre à coucher

Pièce de taille réduite avec lit à baldaquin et petites fenêtres.

 Tapisserie sur le thème des animaux mythiques (licorne)

La chambre à coucher et son lit à baldaquin


La salle des fêtes "Vic Abens"

Salle de plus de 30 mètres sur 10 avec un plafond à 7 mètres en solives de bois. Elle comprend 6 fenêtres géminées protogothiques. Elle est dédiée à Vic. Abens ancien député-maire de la ville de Vianden.


 La salle des fêtes


Tapisseries de la salle

La salle de généalogie

Petite pièce datant du début du XVIIème siècle, on peut y admirer les armoiries des Nassau (Philippe-Guillaume et Maurice).

La salle Jean-Pierre Koltz

Logée au dernier étage, une exposition permanente de photos s'y tient.


La salle J.-P. Koltz

Vue d'artiste du château


La Salle Charles Arendt


Elle se trouve au-dessus de la chapelle et comprend 3 fenêtres à croisillon.

La grande cave

Comportant deux nefs à dix travées, elle couvre une surface de 29 mètres sur 9. Cinq colonnes supportent les arcs doubleaux de la voûte.



La magnifique grande cave gothique



En bref...

En château incontournable de la province luxembourgeoise. Victor Hugo ne s'y est pas trompé ! Des festivals historiques y sont organisés, renseignez-vous ici !





Carte satellite du Luxembourg (source Google), Vianden se trouve au nord du duché


Accès

La petite ville de Vianden est frontalière de l'Allemagne (Rhénanie-Palatinat).


- De Metz comptez 1h20 de route pour parcourir les 112 km.

- De Luxembourg-City, à 50 km, prévoyez 45 minutes.


Tarifs (2015)

Adultes  7,50€
Réduit   6,50€
Enfants 2€


 Buste de Victor Hugo sur les rives de l'Our

 Hôtel dont le nom rend hommage à l'homme de lettres

Saint Jean Népomucène sur le pont de Vianden


 L'église municipale dans la vallée

La silhouette du château visible de loin