mardi 28 juin 2016

ALLEMAGNE - Index des articles

ALLEMAGNE - Deutschland
Index des articles 
(cliquer sur les noms pour accéder aux articles)


Bade-Wurtemberg (Baden-Württemberg)

Rhénanie-Palatinat (Rheinland-Pfalz)




 Les monuments romains, la cathédrale Saint-Pierre et l'église Notre-Dame de la ville de Trèves (Trier) sont classés au patrimoine mondial par l'UNESCO.


Vue nocturne de Trèves (Trier) au bord de la Moselle, Rhénanie-Palatinat, Allemagne


ALLEMAGNE - Brême - Le quartier du Schnoor

Le quartier du SCHNOOR à BRÊME
C'est le Schnoor ! ***

Il s'agit d'un quartier médiéval de la vieille ville de Brême (Bremen) et de sa rue principale. Le nom Schnoor vient du bas-allemand signifiant chaîne ou cordes (schnur). La dénomination daterait du XIIIème siècle. La population d'origine était essentiellement constituée de pêcheurs et de bateliers qui travaillaient le long de la Weser ou de ruisseaux affluents aujourd'hui asséchés.



 Terrasse de café dans le quartier Schnoor



Les rues pavées du quartier et leur petites échoppes (3 photos ci-dessus)


Un monastère franciscain, dont il ne subsiste que l'église Saint-Jean (XIVème), occupait la bordure du quartier. Des habitations du tout début du XVème siècle sont encore visibles dans la rue Schnoor (au 2 et au 15). Pour d'autres, il s'agit de répliques. Il ne subsiste parfois que des façades. Les constructions des XVIIème et XVIIIème siècles sont plus nombreuses, celles de la première moitié du XIXème illustrent le classicisme et l'historicisme. Les autres noms des rues du quartier proviennent du terme bas-allemand de fonctions exercées dans le lieu, ou encore de noms dérivés.



 Sculpture contemporaine sur une petite place au bout de la rue Stavendamm

 Boulangerie de quartier

 Rue pavée et commerces

 Sculpture agrippée à une façade

Femmes en costumes anciens dans la rue Schnoor

Au XXème siècle, les propriétaires des maisons, compte-tenu des faibles surfaces des parcelles de terrain dans le quartier, ont acquis des espaces plus vastes en dehors du centre. Le quartier a relativement été épargné par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale. Une vaste campagne de restauration a débuté à la fin des années 1950. Un nouveau plan d'aménagement a été mis en œuvre dans les années 1980 afin de conserver l'âme du quartier malgré les évolutions contemporaines. Le quartier compte aujourd'hui de nombreuses boutiques d'artisanat ainsi que des cafés et restaurants. Un petit musée des antiquités a été inauguré en 2005.



 Ancien porche en pierre

 Cour à la dérobée

 Les animaux musiciens de Brême se cachent aussi dans les rues du Schnoor

 La maison de Jocobus-Major, bâtiment historique célèbre du Schnoor

Bâtisses du quartier


En bref...

Un quartier charmant dans une ville qui l'est tout autant. Une âme préservée, un endroit pour flâner agréablement et s'arrêter à la terrasse d'un café. Osez l'Allemagne du Nord, vous ne serez pas déçus !



 Fontaine


 Ruelles au Nord du Schnoor (2 clichés ci-dessus)


Carte satellite de Brême (source Google)



Accès

A quelques minutes de la place Am Markt et de la cathédrale.

- Brême ne se trouve qu'à 1h10 et 125 km de route de Hambourg par l'A24. Liaisons ferroviaires par train intercité également.
- La ville est à moins de 3h de route (320 km) de Cologne par l'A1 allemande.



 La rue Schnoor la nuit


Les rues pavées du quartier à la lueur des devantures de magasins et de tavernes (2 photos ci-dessus)


PHOTOs en vrac - Golfe Ambracique

La plage de Vonitza (Βόνιτσα) sur le golfe Ambracique de la mer Ionienne en Acarnanie, Grèce


lundi 27 juin 2016

PHOTOs en vrac - Vitraux et décoctions

Les célèbres grilles de Hôtel-Dieu-le-Comte au 2 rue de la Cité à Troyes dans l'Aube (10), héberge le musée du Vitrail et l'Apothicairerie, Champagne-Ardenne


dimanche 26 juin 2016

ÉTATS-UNIS - Utah - Kodachrome Basin State Park

KODACHROME Basin State Park
Couleurs photogéniques ***

Il s'agit d'un parc dont l'un des attraits principaux réside dans l'observation des cheminées de grès au couleurs changeantes selon les heures du jour. On en dénombre une soixantaine, allant de quelques dizaines de centimètres à plus de 50 mètres de hauteur. Les coloris rouges ou blancs éclatants se détachent sur le ciel bleu de la région. La National Geographic Society réalisa ici de nombreux clichés avec le concours de la société Kodak à partir de 1949, ce qui donna son nom au parc.


 L'une des grandes cheminée sédimentaire visible dès le début de la piste


Le milieu semi-désertique au pied du relief (2 photos ci-dessus)


Géologie

L'histoire du site commence il y a 180 millions d'années. En témoignent les différentes couchent géologiques qui affleurent à certains endroits. Le site était immergé sous une mer continentale, le vent et les intempéries ont modelé le paysage au retrait celle-ci. Les cheminées sédimentaires forment des colonnes qui pointent dans le désert. L'activité sismique de la région pourrait en être la cause, en ayant formé des zones de circulation de sédiments qui, une fois agrégés, sont devenus plus durs que la roche environnante et ont ainsi mieux résisté à l'érosion. La présence d'anciennes sources aurait aussi pu contribué à l'agglutination de ces sédiments. L'existence de poches d'eau saturée en éléments minéraux et compressées par les couches sus-jacentes pourrait en être une autre origine.



Le relief coloré typique du Sud de l'Utah et la végétation de la zone sèche (3 photos ci-dessus)


Végétation

Situé à plus de 1760 mètres d'altitude, le terrain du parc est considéré comme semi-désertique. Les plantes doivent s'adapter à la sécheresse et à des températures extrêmes. Parmi les arbustes présents sur le site ont trouve le pin à pignon et le genévrier de l'Utah. Sont également présents : la grande sauge, la bigelovie, le thé Mormon (éphédra), le houx et la shépherdie (buffalo berry). Parmi les graminées : La mélisse, la castilleja, l'onagre (œnothères), le lin américain, le lomatium, le locoweed, la stipe, ou encore l'hesperostipa.


 Le travail de l'érosion sur le grès rouge des parois

 Stipe

Petit canyon découvert sur l'une des pistes


Faune

Elle comprend des animaux adaptés à ce milieu plutôt hostile. Parmi les plus gros animaux, on peut observer dans la région le cerf mulet et le couguar. Les mammifères plus petits sont représentés par : Le coyote, le lynx roux, le renard argenté, les écureuils ou encore les tamias (chipmunks). On peut aussi rencontrer : des rats-kangourous, des souris, des couleuvres masticophis, des serpents-taupes, des serpents-à-sonnette et des lézards de murailles. Du côté des oiseaux : des grands corbeaux, des aigles royaux, des geais des pinèdes, des troglodytes des rochers, des pies-grièches, des mésanges américaines et des bruants. Il est nécessaire d'être vigilants vis-à-vis des animaux dangereux : serpents, scorpions et araignées venimeuses en particulier.




Reliefs avec ses couches sédimentaires et quelques cheminées (3 photos ci-dessus)


Météo

Au printemps : temps plutôt ensoleillé même s'il peut neiger en avril. En été : Les températures peuvent atteindre les 35°-37°C à l'ombre, et bien pire au soleil. Il n'y a pas d'espace ombragé dans le parc. Des orages sont également fréquents pendant cette période. En automne : Les températures sont plus supportables en journée et frôlent parfois 0°C la nuit, en fin de saison. En hiver : Les températures sont très fraîches en journée et glaciales la nuit. Il peut neiger de façons assez impromptue, ce qui rend la randonnée difficile. Il est donc conseillé de visiter le parc en automne ou au printemps pour éviter les risques d'intempéries et d'insolation !



 Les petites falaises rocheuses (2 photos ci-dessus)

Lézard de muraille


En bref...

Un "petit" parc américain. L'occasion de se réserver un  coin de désert dans lequel on croise rarement les touristes. Attention, malgré la taille réduite du parc, il est facile de s'égarer si on quitte les pistes : c'est du vécu ! Il est conseiller de s'équiper de matériel adéquat et surtout de penser à la boisson : comme dans tous les parcs américains, une source d'eau fraîche est disponible au poste d'accueil.


Carte satellite du secteur de Cannonville, Utah (source Google)


Accès

Un camping aménagé et comprenant une trentaine de place est installé en lisière du parc. Réservation conseillée surtout en haute saison. Les pistes peuvent devenir impraticable en cas d'averse-éclair (flash floods) ou d'enneigement brusque. Différentes pistes (trails) parcourent le parc. La carte, indispensable, est disponible à l'accueil (tourist center). Panorama Trail est la plus longue des pistes et Grand Parade trail la deuxième.

Tarif d'entrée (2016) : 8€ par voiture (maximum 8 occupants).

- L'accès au parc se fait depuis Cannonville, située sur la très belle route 12 par la Kodachrome Road, sur environ 13 km et une douzaine de minute de trajet. Cannonville se trouve à moins de 20 minutes de route de Bryce Canyon NP.

- De Page (Arizona) comptez 2h20 de route et 120 km jusqu'à Cannonville. Las Vegas (Nevada) et Salt Lake City (Utah) sont chacune à plus de 4h de route.


 Semi-désert et roche ocre-rouge

Dernier coup d’œil à Kodachrome, ses rochers rougeâtres et ses cheminées sédimentaires


samedi 25 juin 2016

PHOTOs en vrac - Patronne de l'Alsace

Le mont Saint-Odile surplombant la forêt de la vallée du Rhin, Ottrott, Alsace


PORTUGAL - Lisbonne - L'Alfama

L'Alfama quartier de LISBONNE
Cœur du fado ****

Quartier typique de la capitale portugaise, l'Alfama représente l'image carte-postale de la ville. Son nom provient de l'arabe et fait référence aux sources thermales qui y sont présentes. On distinguait deux secteurs sous la domination maure : l'Alfama do Mar et l'Alfama do Alto. Le quartier s'est, plus tard, étendu vers l'Est. Relativement peu endommagé au cours du tremblement de terre de 1755, les maisons furent majoritairement épargnées ceci expliquant pourquoi le quartier garde une structure médiévale inspirée des casbahs mauresques.



 Le Museu do Aljube (musée de la résistance) dans la Rua Augusto Rosa

 Les tramways gravissent la pente de la rue Augusto Rosa, dont le célèbre n°28, au-dessus de la cathédrale Sé

 Le Largo de Santa Luzia et son "miradouro"

 Vue sur l'estuaire du Tage et le quartier en contrebas

 L'église Santa Luzia

 Azulejo sur les parois de l'église

Buste de Julio de Castilho, historien de Lisbonne


L'Alfama est enserrée par le Castelo São Jorge, au Nord, et l'estuaire du Tage, au Sud. La cathédrale Sé, marque la limite du quartier à l'Ouest. L'église São Estevão en matérialise la limite Est. Quartier pentu, plusieurs espaces dégagés sont devenus des points de vue panoramiques (miradouros). Le Miradouro de Santa Luzia, à proximité de l'église éponyme et du musée des Arts décoratifs, est certainement le plus célèbre.



 Vues sur l'église Igreja de São Vicente de Fora et du Nord de l'Alfama à partir du Miradouro das Portas do Sol (2 photos ci-dessus)

 Statue de Saint Vincent à Portas do Sol

Chien sociable dans la rue São Antonio


L'Alfama représente le cœur historique et géographique du fado. De nombreux bars et restaurants proposent des spectacles de fado. Un musée lui est également consacré dans le quartier. São Antonio est le patron de la cathédrale Sé et de l'Alfama. Une fête lui est consacrée au mois de juin. Plusieurs églises sont à découvrir dans le quartier : Igreja da Conceição velha, Igreja Santo Antonio et son musée, Igreja de Santa Engracia-Panteão nacional, sans oublier la qui se situe à sa limite Ouest. En terme de musées : le Musée du Fado, le musée du Théâtre Romain, le musée des Arts décoratifs et le musée Militaire. Le Castelo São Jorge est facilement accessible de l'Alfama.


Ambiance conviviale et festive dans l'Alfama

La cathédrale Sé vue des hauteurs

L'église des Carmes vue de l'Est de la ville

Calçada dans l'Est de Lisbonne

Alfama célébrée


En bref...

L'âme de Lisbonne ! Un quartier plein de charme et de musique, des rues parcoures par les tramways et des points de vue sur l'estuaire du Tage (Mer de Paille). Les touristes se concentrent dans ce quartier carte-postale. N'hésitez pas à vous perdre dans ses ruelles en pente (calçadas). A ne pas manquer, sans pour autant oublier les autres quartiers de la capitale !


Carte satellite des quartiers Est de Lisbonne (source Google)


Accès

Situé à l'Est de la Praça do Comércio (cliquer ici pour la découvrir) et de la cathédrale Sé on y accède à pied du centre-ville par la Rua Augusto Rosa ou bien par le célèbre tramway n°28.


Porche dans le quartier Sé-Alfama


Vues nocturnes sur l'église Igreja de São Vicente de Fora et du Nord de l'Alfama à partir du Miradouro das Portas do Sol (2 photos ci-dessus)

L'Alfama do Mar et l'estuaire du Tage la nuit, vus du Miradouro das Portas do Sol