mercredi 22 juin 2016

FRANCE - Île-de-France - Le musée des peintres de l'auberge Ganne à Barbizon

Le musée de l'auberge Ganne de BARBIZON
"Ils ont des barbes de bisons" ***

Le musée des peintres s'installe dans l'ancienne auberge Ganne en 1995 après plusieurs années de travaux. C'est en particulier au premier étage qu'ont été découverts peintures et graffitis du XIXème laissés par les peintres y ayant séjourné. Des meubles et décors peints proviennent de la Villa des Artistes située dans la même rue de la ville.



 La façade de l'auberge Ganne

 La salle à manger des artistes, séparée en deux par une cloison

Panneau peint dans la salle à manger des artistes

 Autre panneau peint, attribué à Jean-Baptiste Carpeaux,
 La Danse autour du punch.

La chambre à coucher des aubergistes


Un premier musée ouvert en 1927, ancien atelier de Théodore Rousseau, présentait des œuvres de l'école de Barbizon. Il disparaît en 1930 pour raisons financières et les tableaux suivent différents parcours, entre marché de l'art et restitution à leurs propriétaires.



 L'épicerie, ancienne entrée de l'auberge donnant directement sur la rue

 La salle à manger des officiers, les hommes d'arme y prenaient leurs repas séparés des peintres au cours des opérations militaires en 1839

 Tableau attribué à Hugues Martin et André-Charles Voillemot

 Ancien moulin à café

En haut : Jean-Baptiste Corot (1796-1875), Détail d'un tronc d'arbre en forêt, 1822. Première étude en forêt du peintre.
En bas : Jean-Baptiste Corot (1796-1875), Forêt de Fontainebleau, hêtres au soleil.


Après plusieurs décennies, l'atelier de Th. Rousseau devient à nouveau le lieu d'une exposition en 1975, puis d'un musée en 1977. Collection initialement limitée à une vingtaine d'œuvres, elle s'enrichit de tableaux au cours des ans par acquisitions et dons. Le musée est transféré dans l'auberge Ganne en 1995 après son acquisition par la commune à la fin des années 1980. On y découvre de nos jours les œuvres de Camille Corot, Jean-François Millet, Théodore Rousseau et Narcisse Diaz de la Peña.



 Narcisse Diaz de la Peña (1807-1876), Paysage.

 Eugène Lavieille (1820-1889), Barbizon sous la neige durant l’hiver, 1855.


Esquisse à même les mur, artiste non-identifié

Marius Michel (1853-1946), Le curé du château, Peinture Murale au 1er étage.


En bref...

L'occasion de découvrir l'école de Barbizon et ses peintres dans un lieu intime. Il y a presqu'autant à découvrir sur les murs que sur les tableaux qu'ils soutiennent ! Un film de présentation très didactique introduit la visite au rez-de-chaussée.



Carte satellite du secteur de Barbizon et Fontainebleau (source Google)


Accès

- A seulement 10 km de Fontainebleau et moins de 15 min  de trajet par la D607.

AdresseMusée départemental des peintres de Barbizon 77630 Barbizon, comprenant le site de l'Auberge Ganne (exposition permanente) au 92 de la Grande rue.

La Maison-atelier de Théodore Rousseau présente les expositions temporaires au 55 de la Grande rue.

Tarifs (2016) : 3€ en plein tarif et 2€ en réduit.







5 commentaires:

  1. Ah mon bon Monsieur on ne trouve plus d'artistes comme ça!

    RépondreSupprimer
  2. J'adore ct article que je trouve plein de fraîcheur . J'admire la précison des photos et leur angle de prise de vue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit musée qui restitue bien l'ambiance intime de l'époque.

      Supprimer
  3. Merci pour cette belle visite ! Quel endroit intéressant et quelle ambiance créative !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !