jeudi 14 juillet 2016

FRANCE - Nord-Pas-de-Calais - Le Centre Historique Minier de Lewarde

 Le centre historique minier de LEWARDE
Plongeon dans la mine ****

Lewarde est une commune de 2 500 habitants située dans le Nord (59). Ouvert en 1984 au public, le centre occupe un emplacement privilégié dans le bassin minier qui s'étend de Valenciennes à Bruay (12 x120 km), sur l'ancienne fosse Delloye. Réaménagé et agrandi en 2000, il comprend un musée de la mine, un centre documentaire et un centre de culture scientifique répartis sur 4000 m² de bâtiments récents ou réhabilités.



L'arrivée au centre, le bâtiment d'accueil des visiteurs (2 clichés ci-dessus)


L'activité minière principale s'est déroulée entre 1930 et 1960, employant 200 000 personnes pour un rendement de 30 000 000 de tonnes par an. D'abord privée en 1931, la fosse Delloye sera nationalisée en 1946. Son exploitation s'achève en 1971. Le projet de Centre Historique Minier sur le site voit progressivement le jour dans les années qui suivent, et sera validé en 1982.


Masque à gaz

Plan en  coupe de la mine


Les bâtiments de surface de la mine vus de la grande cour (2 photos ci-dessus)


La passerelle vue du dessous et du dessus



La zone de triage (3 photos ci-dessus)


Le musée

Les lieux de travail ont été conservés afin de préserver une authenticité de l'exposition. Tout y est reconstitué : des bureaux administratifs, aux machines d'extraction en passant par les lieux de vie. Des expositions permanentes retracent l'histoire géologique du matériau charbon, le déroulement de l'extraction dans la région pendant 270 ans, le quotidien des mineurs, les filières énergétiques et encore d'autres thèmes.


L'intérieur de la galerie avec les wagonnets de transport

Instruments de forage

Mannequin de mineur

Cheval de trait utilisé dans la mine

Mannequins de mineurs à l'oeuvre


Galeries de la mine (2 photos ci-dessus)

Gaillette de charbon


La visite des galeries minières s'effectue guidée. On débute par la passerelle du personnel où s'effectuait le triage, réalisé par femmes et enfants (galibots), et le moulinage. On accède ensuite aux galeries qui retracent l'évolution des techniques d'extraction entre le début du XVIIIème et la fin du XXème. Des rencontres témoignages vivants sont organisées autour de différents thèmes relatifs à la mine.



Les bâtiments administratifs

La zone d’entrepôt des vélos

Salle du musée

Salle de vie reconstituée

La salle des "pendus", où les mineurs accrochaient leur tenues

Reconstitution d'un intérieur


Le centre d’archives et de ressources documentaires

La recherche et l'enseignement bénéficient d'une masse d'archives didactiques obtenues auprès des différentes compagnies minières du Nord-Pas-de-Calais. Une bibliothèque de plus 7000 volumes, une cinémathèque et une photothèque complètent ces archives.

Le Centre de Culture Scientifique de l’Energie

Il présente les implications des énergies fossiles ou non dans le monde actuel et les enjeux sur l'avenir énergétique de l'humanité. Il est ouvert au public, aux scolaires et aux professionnels. Le centre est partenaire d'universités et d'autres musées.


Autre salle d'entrepôt des tenues à côté des douches

Petites locomotive servant au transport des matériaux






Les machines massives servant à l'extraction et à la transformation du minerai de houille (6 clichés ci-dessus)


Les collections

Environ 15 000 objets ayant un lien avec le monde minier et le bassin houiller régional sont conservés. Ils recouvrent l'histoire des techniques, le témoignage de la vie quotidienne et la géologie / paléontologie (collection de minéraux et fossiles). Quelques objets d'arts et affiches publicitaires viennent également enrichir la collection.


En bref...

Un témoignage unique en France et même en Europe. L'occasion de découvrir tout le panel de la vie d'une mine : de l'aspect géologique, technique et humain. Le Centre Minier de Lewarde. Vous aurez le plaisir de visiter les galeries avec un joli casque jaune de protection !

 Le Bassin minier du Nord-Pas de Calais, dont le centre fait partie, est inscrit au patrimoine mondial par l'UNESCO.






Salle des machines (5 photos ci-dessus) comprenant entre autres des foreuses

Eccurie des chevaux de trait

Bâtiments de la mine avec les miradors


Accès

- Lewarde se trouve à environ 8 km du centre de Douai, par la D645.

- Lewarde se situe au quasi-centre du triangle Arras, Cambrai, Valenciennes et à environ 30 minutes de route de chacune de ces villes.

Tarifs (2016)

Visite découverte                                    12,50€  (réduit 6,40€)
Visite complète (avec témoignage)     14,00€ (réduit 7,90€)

Billetterie ouverte

Du lundi au samedi : 13h à 17h
Dimanche, jours fériés, et vacances scolaires : 10h à 17h

Fermeture du musée à 19h


Locomotive


13 commentaires:

  1. j ai visite ce site très intéressant et instructif .il faut beaucoup de temps pour la visite de l ensemble du site

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la visite guidée plus les autres points d'intérêt ça fait pas mal de choses à voir !

      Supprimer
  2. Bonsoir Julien
    Nous avons fait la même promenade début juin
    J'ai preparé mon article , mes photos seront mons belles que les tiennes ..
    je mettrais un lien vers ton article que tu as su parfaitement nous expliquer !
    Bonne soirée à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Claudine !
      Je l'ai faite il y a 3 ans maintenant, mais ça reste une très bon souvenir.

      Supprimer
  3. Excellent et émouvant témoignage qui mérite d'être connu

    RépondreSupprimer
  4. Je revois l'article sur grand écran , vraiment très intéressant avec la reproduction de la vie de l'époque , dur , dur !

    RépondreSupprimer
  5. Site très soigné et pédagogique, immanquable si on visite la région.

    RépondreSupprimer
  6. magnifique reportage !! félicitations !

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour julien ! c'est grâce au lien de mon amie Claudine que j'arrive chez toi et je ne suis pas déçue mais particulièrement émue par tes photos qui retracent la vie de mineurs de fonds ! D'une part tes photos sont très belles et d'autre part on imagine la vie de ces gens à travailler ainsi sous terre . Bonne semaine encore merci ! amitié!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un site à la fois touchant et intéressant. Une belle esthétique architecturale reconstituée également !

      A bientôt.

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !