mardi 31 octobre 2017

PORTUGAL - Lisbonne - Le monastère des Hiéronymites (1) - L'église abbatiale

 Monastères des Hiéronymites de LISBONNE (1) - L'église abbatiale
Panthéon national portugais *****
Nouvelle version (Octobre 2017)



 L'ensemble abbatial vu à partir de la rive du Tage

 A gauche les musées dans les ailes récentes et à droite, l'abbatiale

 L'entrée du musée de la Marine

 La façade Sud de l'abbatiale la nuit

 L'entrée du musée de la Marine, la nuit

Ensemble abbatial à la nuit tombée


Le Mosteiro dos Jerónimos se situe dans l’ouest de la ville de Lisbonne, dans le quartier de Belém : l’une des merveilles de la capitale portugaise. Sa construction débute au tout début du XVIème siècle sous l’impulsion de Manuel Ier et sur des plans de Diogo Boitaca, et des travaux successifs de João de Castilho (agrandissement de l'église vers 1517), Diogo de Torralva (reprise des travaux vers 1540) et Jerónimo de Ruão (de 1563 à 1601). Les travaux, entrepris sur l'emplacement d'une ancienne chapelle, se sont étalés sur plusieurs décennies pour s’achever à la fin du XVIème siècle avec plusieurs modifications architecturales et ornementales. Bâti en calcaire clair de la région, le style du monastère constitue le point culminant de l'architecture manuéline. Les moines de l'Ordre de Saint Jérôme sont désignés pour officier dans le monastère. L'abbatiale devient, finalement, église communale de Santa Maria de Belém. De nombreux travaux de réaménagement et de restauration ont lieu au XXème siècleLes musées de la Marine et d’Archéologie occupent des ailes et bâtiments les plus récents de l’ensemble monastique (néomanuélin du XIXème siècle) et situés à l'Ouest de l'abbatialeCliquez ici pour découvrir l'impressionnant cloître du monastère.



 La façade occidentale de l'église et son dôme, enclavés dans l'ensemble abbatial

 Le magnifique portail Sud


Détails du portail Sud et dôme (2 clichés ci-dessus)


L’église abbatiale Santa Maria

De style gothique manuélin, elle préfigure le baroque portugais. La façade et le portail sud sont particulièrement ouvragés. Construit entre 15717 et 1518, initialement par João de Castilho et remanié ensuite, le portail sud est l'un des plus riches éléments du gothique portugais tardif. Il atteint 32 mètres de hauteur et plus de 12 de largeur. Sa vocation de «porte de la chrétienté» explique son style triomphal. Il comporte 40 figures essentiellement à symbolique religieuse. Les 12 apôtres sont visibles à la base du portail. Une Vierge à l'enfant occupe le sommet de l'archivolte, au-dessus du tympan dédié à Saint Jérôme. Saint Michel surplombe l’ensemble. Le portail occidental est plus modeste. Il s'agit pourtant de la porte principale du monastère, bordant l'autel principal. Probablement conçu initialement par Diogo de Boitaca, puis modifié par João de Castilho, il a été exécuté par le français Nicolau ChantereneSa partie supérieure est occupée par trois niches évoquant la naissance du Christ : l'Annonciation, la Nativité et l'Adoration des Mages.




La nef et ses colonnes, vues du chœur élevé (2 photos ci-dessus)


Les nervures de la voûte dans la nef


L'église comporte un plan en croix latine, composé de trois nefs de même hauteur, couvertes par une vaste voûte de style manuélin soutenue par six fines colonnesLe navigateur Vasco de Gamma et le poète Luis Camões reposent dans le vestibule, de part et d'autre de l'entrée. Le chœur initial (par Boitaca) a été démoli et remplacé par un autre en 1571 (ordonné par D. Catarina, épouse de D. João III) tracé par Jeronimo de Ruão, dans un le style maniériste, établissant un fort contraste avec le corps manuélin de l'église.



Sarcophage de Luís Vaz de Camões

Sarcophage de Vasco de Gamma

Bancs installés à la croisée du transept, au fond, le tombeau de D. Sebastião

Le chœur et le maître-autel



Dans les arcs ouverts entre les paires de colonnes latérales on découvre les tombes de souverains et de leurs épouses respectives : D. Manuel I et D. Maria, D. João III et D. Catarina. Sur l'autel principal trône un retable du peintre Lourenço de Salzedo figurant des scènes de la Passion du Christ et de l'Adoration des Mages. Dans la chapelle à gauche du transept reposent le Roi Cardinal D. Henrique et les enfants de D. Manuel I; à droite, la tombe de D. Sebastião ainsi que les descendants de D. João III.



Chapelles (2 clichés ci-dessus)



Avant 1551, le chœur élevé était destiné principalement aux activités monacales de l'Ordre de Saint-Jérôme (prières, hymnes et offices religieux). Sur la balustrade du chœur s'élève un Christ crucifié (1550) du sculpteur flamand Philippe de Vries, offert en 1551 par l'Infant D. Luís. À noter également, la présence d'un ensemble de représentations des apôtres dans la chaire.



La partie supérieure du revers de la façade occidentale et les stalles du chœur élevé

Le Christ en croix dans le chœur élevé


Le chœur élevé vu de la nef (2 photos ci-dessus)


La grande salle de la sacristie, dont la voûte rayonne d'une colonne centrale, est attenante à l'église. Conçue par João de Castilho, sa construction date de 1517-1520. Le mobilier comprend une commode en bois du XVIème siècle, renfermant des vêtements et des instruments liturgiques. Au revers sont disposées quatorze peintures à l'huile représentant des scènes de la vie de Saint-Jérôme (attribué au peintre maniériste Simão Rodrigues, exécutées vers 1600-1610). Le cloître fait l'objet d'un autre article...



Chapelle dédiée à la Sainte Famille

Tombeau d'Henri Ier de Portugal, dans un bras du transept


En bref…

L’ensemble église abbatiale et monastère constitue l'un des plus beaux monuments de Lisbonne et du Portugal. À ne surtout pas manquer ! D’autre part le quartier, en bordure d’estuaire et à l’écart de la ville, tranche avec le centre-ville. Le monastère et son abbatiale sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1983. Pour accéder à la page officielle du monastère (en portugais ou en anglais), cliquez ici !






Les nervures de la voûte de la nef (2 clichés ci-dessus)

La très dorée Chapelle de Notre-Seigneur des Marches dans le vestibule
 

Accès

-En voiture par la N6 en prenant à l’ouest de Lisbonne.
-En bus à la station Mosteiro Dos Jerónimos,‎ toute proche.
-En train, par la gare ferroviaire de Belém à environ 10 minutes à pied.
-En bateau si vous venez de la rive sud, la gare fluviale jouxte la gare ferroviaire.

Tarifs 2017 :

Entrée au monastère 10€
Mosteiro dos Jerónimos + Musée national d'archéologie 12 €

Réductions (-50%) pour les étudiants.



Carte satellite du quartier de Belém à Lisbonne (source Google)


À voir à proximité

-Le Tage et le port de plaisance de Belém.
-La Tour de Belèm, symbole du quartier, cliquez ici !
-Le monument aux Découvertes, situé juste en face, cliquez ici !
-Goûtez les pastéis de nata (genre de flans parfumés), une spécialité de Belém.



La Tour de Belém

Le Monument aux Découvertes, face au Tage


5 commentaires:

  1. Ce reportage est un bijou ! L'abbatiale est ciselée comme de la dentelle , superbe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais bientôt mettre à jour l'article sur le cloître ;)

      Supprimer
  2. J'adore en particulier la voûte de la nef !

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Pourquoi ? Trop baroque ? C'est pire en Italie :)

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !