dimanche 21 janvier 2018

FRANCE - Grand Est - Les grues du parc naturel régional de la forêt d’Orient

Les grues du parc naturel régional de la forêt d’Orient
Plongée ornithologique intégrale ****
(Mise à jour janvier 2018)


Créé en 1970, il englobe les trois lacs d’Orient, du Temple et Amance et couvre une superficie de 80 000 hectares, dont 20 000 hectares de forêt. Compte-tenu de sa grande superficie en espaces aquatiques, le parc est devenu en quelques décennies un lieu de villégiature privilégié pour les oiseaux migrateurs.

Le lac d’Orient

Initialement appelé lac de Lusigny, le lac d’Orient résulte d'une retenue des eaux de la Seine pour éviter les crues de celle-ci. Inauguré en 1966, le lac de Lusigny est renommé lac d’Orient environ un an plus tard, en vue de son exploitation touristique. Le lac couvre une surface de 2500 hectares.

Les lacs du Temple et Amance

Bassin de retenue des eaux de l’Aube ils forment, avec le lac d’Orient, l’ensemble des trois lacs de la forêt d’Orient. Ils ont été achevés en 1989. Le lac Amance couvre 500 hectares et celui du Temple 1800.



Escadron de gracieuses grues cendrées

La maison du parc de la Forêt d’Orient se trouve en pleine forêt sur la D43. Une présentation efficace permet de comprendre l’écosystème local et d’identifier les espèces animales du parc. L’observation ornithologique constitue l'une des vocations principales du site. Des postes de guet permettent d'observer de nombreuses espèces d'oiseaux tout au long de l'année. Le parc de la forêt d'Orient et ses lacs se trouvent dans le département de l'Aube (10) en région Grand Est (ex-Champagne-Ardennes).



Les nuées d'oiseaux survolent la forêt en automne

Danse céleste sans fin...


Les grues cendrées

Avec une envergure dépassant souvent les 2 mètres (jusqu’à 240 cm), ce sont des oiseaux migrateurs. Nidifiant en Europe plutôt du Nord, elles migrent à l’automne vers le Nord de l’Afrique. Leur vol, comportant une bonne proportion de planage, est assez identifiable de même que leur cri qui s'entend à plusieurs kilomètres.





Il suffit de lever les yeux pour profiter du spectacle (3 clichés ci-dessus)



En bref…

Un lieu unique dans le domaine de l’observation ornithologique. Avoir croisé la route des grues cendrées avec leur grande envergure et leurs cris reste un souvenir mémorable… Elles migrent du Nord au Sud au milieu de l'automne et du Sud au Nord au printemps.



Un petit coup de zoom permet de les mettre à portée d'objectif



A voir à proximité

-La belle ville champenoise de Troyes
-La petite ville de Brienne-le-Château
-Le circuit de la Côte des Bars
-L’abbaye-prison de Clairvaux



Chant des grues et vol planant


Accès

-De Paris comptez 2h20 pour 215 km de route par l'A5 puis l'A26.
-De Troyes une trentaine de minutes pour moins de 30 km !
-De Reims, 1h30 pour 130 km de route par l'A4 et l'A26.



Carte satellite du secteur de la forêt d'Orient


Toutes les photos du début de cet article ont été prises le 1er novembre 2010 en forêt d'Orient. Voici maintenant une série de clichés réalisée également en automnefin octobre 2016...





 Les oiseaux prennent un peu de repos sur les berges du lac d'Orient en fin de journée (3 photos ci-dessus) près de Géraudot



Le même secteur (anse du Petit Orient) en matinée (3 clichés ci-dessus)



Le vol des grues (2 photos ci-dessus)





Les différentes colonies d'oiseaux posés près de l'eau : aigrettes, foulques, et quelques hérons (4 photos ci-dessus)




Le vol des grues (3 clichés ci-dessus)




La vie des volatiles (grues et aigrettes en particulier) à l'automne sur le lac et ses berges (4 photos ci-dessus)


6 commentaires:

N'hésitez pas à laisser un mot si vous passez par ici !